close
oct. 13, 2020
oct. 13, 2020

Aspects de la communication dans CS:GO

Comprendre la communication

Communiquer avec précision

Émotion et tonalité

Aspects de la communication dans CS:GO

Communication. C'est à juste titre l'un des sujets les plus récurrents sur Counter-Strike et il présente également un grand intérêt pour moi. J'avais l'habitude d'être grandement affecté par la qualité des échanges vocaux de mes équipes pendant les matchs.

Même maintenant, dans mon rôle d'analyste, je suis fasciné par la manière dont les équipes communiquent au milieu de situations très stressantes. Chaque fois que j'ai accès à ce diamant brut d'informations, je l'utilise comme une ressource illimitée pour me renseigner sur ces équipes.

Fondamentalement, quel est le rôle de la communication dans CS:GO ? Qu'est-ce qu'une « bonne communication » apporte à une équipe ? S'agit-il seulement de ce que nous disons ou de la façon dont nous le disons ? Dans cette chronique, je veux vous faire part de mes réflexions sur la communication en général.

Comprendre la communication

Comprendre les stratégies et les plans futurs de vos adversaires est l'une des clés de la réussite dans Counter-Strike. Pouvoir visualiser correctement l'endroit où vos ennemis vont attaquer ou comment ils défendent une zone de bombardement vous donne un avantage incroyable dans la partie. C'est pour cela qu'il peut être insupportable d'affronter des joueurs qui pratiquent le « wallhack ».

Certaines situations nécessitent un boost d'adrénaline si une décision doit être prise rapidement. Le contexte peut justifier un sentiment de précipitation et d'urgence dans votre communication

Comment vaincre un adversaire qui sait tout ? Ma théorie est qu'une communication efficace entre cinq membres d'une équipe vous permettra de vous rapprocher le plus possible de la situation de « wallhack ». En tant que joueur isolé, toute représentation mentale que vous vous faites de la carte et du positionnement de vos ennemis repose uniquement sur les indices visuels et sonores que vous obtenez de votre propre environnement.

Vous pouvez voir ou entendre un certain nombre d'ennemis et il en va de même pour les armes. Sur la base de ces informations, vous formulerez une théorie sur le nombre de personnes qui se trouvent à proximité. Mais il vous manque fondamentalement certaines informations pour générer une image précise et parfaite. Pour ce faire, une équipe a besoin d'informations provenant de toute la carte pour évaluer correctement la situation.

Je vous donne un exemple. Imaginez que vous jouez sur Inferno du côté offensif. Au bout de quinze secondes, un de vos coéquipiers entend trois grenades explosives être lancées sur Banana et un autre entend deux grenades incendiaires : une Middle qui vient de Quad, et une dans les Appartements.

Si tous ces indices sont partagés au sein du groupe, vous disposez de suffisamment d'éléments pour créer une photographie des positions exactes de vos ennemis à un moment donné. La qualité, la précision et la rapidité avec lesquelles les coéquipiers communiquent permettent à chacun de se construire une bonne carte mentale de ses ennemis, s'assurant ainsi que les bonnes décisions sont prises. Dans CS:GO, une situation est en constante évolution et il est de la plus haute importance d'informer vos coéquipiers des changements et des évolutions qui se produisent là où vous vous trouvez.

Par exemple, vous pouvez être berné avec trois smokes, deux incendiaires et un sacré nombre de pas, mais si après cinq secondes vous n'entendez plus rien, vous devez rapidement alerter vos coéquipiers. L' « image » à laquelle je faisais référence plus tôt ressemble en fait davantage à un film, une série d'images qui ont besoin d'être constamment rafraîchies afin de rester toujours au fait de la situation.

Précision

Pourtant, la communication ne consiste pas seulement à trouver et à partager des informations, mais aussi à agir. Si une stratégie bien planifiée devrait théoriquement nécessiter moins de communication entre les membres d'une équipe, il y aura toujours des éléments aléatoires qui devront être traités rapidement et correctement.

La différence entre « comment vous avez planifié la partie » et « comment elle se déroule réellement » est une question qui doit être traitée par la communication. Pour continuer notre exemple sur Inferno, imaginons une seconde que votre plan était de prendre le contrôle de Banana du côté défensif. Soudain, le nombre d'ennemis qui vous défient est beaucoup plus élevé que prévu et vous devez reculer et vous replier sur la zone de bombardement B.

Vous devrez appeler des renforts et la qualité de la réponse coordonnée dépendra presque exclusivement de votre communication. Il arrive qu'un tour se gagne ou se perde en une fraction de seconde, que la grenade flash que vous exigez de votre coéquipier arrive ou non à temps pour vous aider à vous débarrasser de vos ennemis.

Une fois de plus, l'urgence et la précision de votre demande peuvent faire la différence. Nous collaborons et coordonnons nos efforts par la communication. Dans un jeu qui repose fortement sur le jeu d'équipe, on ne peut pas minimiser l'importance de la communication. 

Émotion et tonalité

Enfin, je ne pourrais pas me pardonner si je n'évoquais pas brièvement la dimension émotionnelle de la communication. Je ne parle pas du contenu, mais de la forme des messages envoyés à vos coéquipiers. Pensez au ton, au rythme, aux soupirs éventuels et à l'énergie dans laquelle vous emballez vos informations.

Pouvoir visualiser correctement l'endroit où vos ennemis vont attaquer ou comment ils défendent une zone de bombardement vous donne un avantage incroyable dans la partie.

Sans exagérer, le même contenu peut avoir des effets bien différents sur un même coéquipier. Les émotions, les bonnes et les mauvaises, peuvent se propager et contaminer vos coéquipiers à tout moment pendant un match. Vous avez le pouvoir de transmettre du calme et de la sérénité à vos coéquipiers si vous leur dites tranquillement que trois ennemis se dirigent vers eux, ou vous pouvez les stresser à mort en criant comme un fou.

De toute évidence, il s'agit de deux pôles d'un continuum et la réalité est rarement aussi simple. Cela ne veut pas dire que chaque information doit être articulée comme un murmure dans le vent. Certaines situations nécessitent un boost d'adrénaline si une décision doit être prise en quelques secondes : si la bombe est au sol avec huit secondes restantes, par exemple. Le contexte peut justifier un sentiment de précipitation et d'urgence dans votre communication.

Ce que je veux dire, c'est que nous devrions tous être conscients de l'impact que nous pouvons avoir sur nos coéquipiers. Nous pouvons les motiver, ou les tirer vers le bas. Nous pouvons les calmer, ou les stresser. Je suggère vivement à tout joueur de consacrer une partie de son cerveau à réfléchir à « comment il communique » la prochaine fois qu'il joue. Je suis sûr que nous pouvons tous améliorer ce point-ci.

Accueil e-Sports
Découvrez les dernières cotes ici
  • Mots-clés

À propos de l'auteur

Mathieu Quiquerez

Now retired from being a professional player for teams including LDLC and Titan, Mathieu “Maniac” Quiquerez has become a widely recognised CS:GO analyst, featuring at events such as ESL One New York and the BLAST Pro Series. Alongside his immense knowledge of the game and its past iterations (having competed in CS:GO, CS: Source and CS 1.6), Mathieu is also the third highest earning Swiss esports player of all time.

Afficher plus Afficher moins