mai 21, 2021
mai 21, 2021

Les plus grandes surprises de l'histoire de l'Euro

Quelles sont les plus grandes surprises de l'histoire de l'Euro ?

Les équipes qui ont défié les pronostics au championnat d'Europe

De rebondissements marquants, des résultats surprises, et plus encore

Les plus grandes surprises de l'histoire de l'Euro

Alors que l'Euro 2020 se rapproche de plus en plus, les espoirs et les attentes s'intensifient pour les 24 pays en lice. Toutefois, ils devront également prendre en compte le fait que le Championnat d'Europe est un tournoi qui a l'habitude de produire de grandes surprises. Dans cette optique, voici un résumé complet des résultats les plus marquants de l'histoire de la compétition.

L'Irlande remporte une victoire historique contre l'Angleterre



Lorsque la République d'Irlande et l'Angleterre se retrouvent dans le même groupe pour l'Euro 1988, cela fait près de 40 ans que l'équipe d'Irlande ne s'est pas imposée contre leurs rivaux. Deux ans après l'élimination cruelle des Three Lions du Mondial 1986 par la célèbre « main de Dieu » de Diego Maradona, les Anglais se rendent en Allemagne de l'Ouest forts d'un statut de favoris, tandis que l'Irlande fait figure d'outsider avant son premier grand tournoi.

Toutefois, Jack Charlton a mené les Irlandais à cette célèbre victoire sur le score de 1-0, grâce à un coup de tête bien placé de Ray Houghton à la sixième minute. Ensuite, ses hommes ont su résister à la pression de l'Angleterre pour entamer leur campagne par une victoire.

Ce résultat choc a donné le ton des campagnes des deux équipes : alors que l'Angleterre a terminé à la dernière place du Groupe 2 avec trois défaites à son actif, l'Irlande a obtenu un match nul honorable contre l'Union soviétique avant de se voir barrer la route de justesse par les Pays-Bas en quarts de finale, quittant le tournoi la tête haute et avec une victoire mémorable dans les esprits.

Le talent de Brolin renvoie l'Angleterre à la maison



Quatre ans plus tard, à l'occasion de l'Euro 1992, l'Angleterre s'est à nouveau inclinée en phase de groupes, cette fois face au pays hôte, la Suède. Après des nuls 0-0 contre le Danemark et la France, l'équipe de Graham Taylor devait battre la Suède lors de son dernier match pour terminer en tête du Groupe 1 et se qualifier pour les demi-finales, et l'on s'attendait à ce que les Anglais soient à la hauteur de l'événement.

Le match s'est déroulé conformément aux attentes, puisque les Three Lions sont rentrés au vestiaire à la mi-temps avec une avance de 1-0 grâce à un but précoce de David Platt. Cependant, Jan Eriksson a égalisé pour la Suède à la 52e minute et Tomas Brolin a ensuite marqué un but magnifique pour assommer leurs adversaires.

Après avoir échangé une série de passes rapides au milieu du terrain, Brolin s'est précipité à l'entrée de la surface de réparation devant trois défenseurs anglais pour expédier la balle dans la lucarne droite. Ce but somptueux a instantanément inscrit le nom de Brolin dans l'histoire du football suédois, comme l'homme lui-même l'a révélé en déclarant : « Ce but est toujours montré en Suède et partout où je vais, les gens me posent des questions à son sujet ».

Le Danemark remporte l'Euro 1992 en tant que participant tardif



Une surprise encore plus grande attendait le Danemark à l'Euro 1992, lorsqu'il a remporté le tournoi de façon héroïque, après avoir échoué à se qualifier, mais s'être vu accorder une place en remplacement de la Yougoslavie expulsée.

Les hommes de Richard Møller Nielsen ont terminé deuxième du Groupe 1 avant de s'imposer face aux Pays-Bas en demi-finale aux tirs au but. L'Allemagne s'interpose alors entre eux et un titre qui semblait impossible à remporter un mois auparavant, mais le style offensif des Danois leur permet de sortir vainqueurs 2-0 de la finale et de créer ainsi l'une des plus grandes surprises de l'histoire du football.

L'Italie est assommée par la République tchèque



Anfield a été le théâtre de l'une des plus grandes surprises de l'histoire de l'Euro, lorsque la République tchèque a battu l'Italie à l'Euro 1996. Pavel Nedved, qui deviendra non sans ironie une star du football en Italie après ses passages à la Lazio et à la Juventus, a ouvert le score après cinq minutes avant qu'Enrico Chiesa n'égalise pour les Azzurri.

Cependant, 10 minutes avant la mi-temps, Radek Bejbl a redonné l'avantage aux Tchèques pour porter le score à 2-1. Malgré les entrées en jeu Pierluigi Casiraghi et de Gianfranco Zola, l'Italie n'a pas réussi à trouver l'égalisation, ce qui l'a empêchée de se qualifier pour les quarts de finale.

La Grèce prive le Portugal du trophée à domicile



Après l'improbable victoire du Danemark 12 ans plus tôt, la Grèce a écrit sa propre histoire d'outsider à l'Euro 2004. Délaissés dès le départ, les Grecs ont fait forte impression dans un groupe difficile comprenant le Portugal, pays hôte, ainsi que l'Espagne et la Russie, avant d'éliminer les vainqueurs sortants français en quarts de finale et de se qualifier pour la finale grâce à un « but en argent » contre la République tchèque.

En finale, ils affrontent à nouveau le Portugal, qui aligne un quatuor offensif intimidant composé de Cristiano Ronaldo, Deco, Luis Figo et Pauleta. Cependant, c'est la Grèce qui a inscrit le seul but de la rencontre, grâce à des coups de pieds arrêtés à répétition qui ont fini par trouver la tête d'Angelos Charisteas à la 57e minute.

L'Islande remporte la plus belle victoire de son histoire



Lorsque l'Angleterre a terminé sans convaincre à la deuxième place du Groupe B de l'Euro 2016, elle a cru bénéficier d'un coup de chance en se retrouvant en huitième de finale face aux nouveaux venus dans le tournoi, l'Islande. Au lieu de cela, une équipe composée de Wayne Rooney, Harry Kane et Raheem Sterling a été battue par un triomphe de l'esprit collectif dans ce qui a depuis été considéré comme l'un des résultats les plus humiliants de son histoire.

Rooney semblait faire respecter la hiérarchie lorsqu'il a marqué un penalty à la quatrième minute, mais le marquage maladroit de l'Angleterre a permis à Ragnar Sigurdsson d'égaliser moins de deux minutes plus tard. La surprise s'est dessinée lorsque Joe Hart n'a pas pu repousser le tir de Kolbeinn Sigthorsson et que l'Islande s'est retrouvée en tête 2-1 après 18 minutes.

Bien que Jamie Vardy et Marcus Rashford soient rentrés en jeu pour renforcer l'attaque des Three Lions, ils se sont heurtés à une défense islandaise tenace qui a calmement et à plusieurs reprises contrecarré leurs efforts pour trouver l'égalisation. Finalement, le coup de sifflet de l'arbitre a retenti et l'Islande a célébré, avec joie et à juste titre, le meilleur résultat de son histoire footballistique.

Vous attendez avec impatience l'Euro 2020 ? Gagnez en consultant les meilleures cotes pour l'Euro 2020 pour chaque match et groupe, les marchés sur le vainqueur, et plus encore avec Pinnacle.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.