close
janv. 20, 2016
janv. 20, 2016

De l'actuariat aux paris sportifs

De l'actuariat aux paris sportifs

Les parieurs qui réalisent des profits sont issus de tous les milieux. Cependant, si vous venez du milieu de l'actuariat, vous disposez d'une bonne longueur d'avance. Voici le point de vue de Dominic Cortis, actuaire associé et actuellement chercheur sur le marché des paris, sur la façon dont les actuaires peuvent gagner de l'argent en pariant.

Dans quel domaine travailliez-vous avant de commencer vos recherches en analyse sportive et comment avez-vous décidé de vous concentrer sur le marché des paris ?

J'ai essentiellement travaillé dans l'enseignement supérieur, avec un court passage par le métier d'actuaire. Lors de ma collaboration avec le service chargé de la supervision des assurances et retraites auprès de l'organisme maltais de réglementation financière (la MFSA), j'ai participé à la collecte de statistiques sectorielles, à la vérification de l'adéquation des réserves de solvabilité et à la préparation de la nouvelle réglementation relative aux assurances.

Alors que nous regardions un match de l'Euro 2012, le Dr Frank Neumann, un collègue confirmé, me posait des questions sur le marché des paris. Je ne pouvais pas répondre à la plupart d'entre elles, mais j'ai eu un déclic et j'ai décidé de tester une idée tournant autour de l'application de techniques financières au marché des paris.

 À ce stade, je savais que mon doctorat s'orienterait davantage vers les paris sportifs que vers la finance traditionnelle. Mes recherches se concentrent actuellement sur le développement et la mise à l'essai d'un cadre de solvabilité pour les bookmakers.

Quelles sont les principales similitudes entre votre précédent métier et votre activité actuelle ? 

Que ce soit dans la modélisation financière ou de paris, vous déterminez un ensemble d'hypothèses sur lesquelles vous construisez votre modèle. Ces hypothèses étant à quitte ou double pour la validité du modèle, il faut prêter la plus grande attention quant à leur choix, leur vérification et leur actualisation.

Les profils des experts travaillant au sein de ces deux secteurs sont également très similaires. Certaines personnes se concentrent sur la complexité d'un modèle afin de développer des modèles sophistiqués offrant un avantage aux utilisateurs, d'autres sur les fluctuations de prix et d'autres encore sur la qualité des données. 

Les deux domaines tournent autour de l'évaluation des risques et de la création de valeur, mais existe-t-il des aspects fondamentalement différents ?

Un pari n'est après tout qu'une option binaire et peut donc être assimilé à un produit dérivé. Je considère même les assurances et les paris comme fondamentalement identiques, à l'exception d'une caractéristique clé : « l'intérêt assurable ».

Lors de l'achat d'une assurance, vous devez présenter un « intérêt assurable ». Le principe d'un pari se situe à l'opposé : il consiste à remporter un montant, alors que celui d'une assurance consiste à vous permettre de conserver la même position en cas d'événement contraire.

Lors de l'achat d'une assurance, vous devez présenter un « intérêt assurable », autrement dit quelque chose à perdre en cas de problème. Le principe d'un pari se situe à l'opposé : un joueur d'une équipe spécifique ne peut pas parier sur la défaite de son équipe au cours d'un match donné. L'objet d'un pari consiste à remporter un montant, alors que celui d'une assurance consiste à vous permettre de conserver la même position en cas d'événement contraire.

Autrement dit, si j'achète un contrat me versant une somme en cas de décès de la reine Elizabeth, je fais un pari. Si le prince Philip effectue la même démarche, alors il achète une assurance.

Cette différence réduit le phénomène d'asymétrie des informations dans le domaine des paris sportifs. Lors de l'achat d'une assurance-vie, je peux ne pas préciser à mon assureur que j'ai un problème de santé s'il ne me le demande pas.

L'assureur, quant à lui, peut disposer de modèles sophistiqués lui donnant une meilleure estimation de la probabilité et de la gravité de certains problèmes. Dans cette situation, une partie détient davantage d'informations ou des informations de meilleure qualité. Cette différence est bien plus faible sur le marché des paris au moment de l'écriture de cet article.

La probabilité, l'ampleur (gravité) et le moment constituent les trois éléments-clés d'une prévision financière. Prenons l'exemple d'une assurance contre une catastrophe. L'échelle des dommages peut s'étendre de quelques centaines d'euros à plusieurs milliards.

Les parties prenantes chercheront également à connaître le moment auquel un tel événement risque de survenir afin de pouvoir liquider des investissements en conséquence. En outre, il existe une incertitude considérable quant au développement des demandes d'indemnisation sur une durée de plusieurs années suivant l'événement.

En revanche, en matière de paris, nous nous intéressons moins à la gravité et au moment, car la plupart des paris portent sur des événements ayant lieu à court terme. 

Pensez-vous qu'un actuaire a plus de chances de réaliser des profit dans le domaine des paris sportifs et pourquoi ?

Les actuaires sont experts en gestion du risque et sont formés afin de répondre à des questions et de créer des modèles, ce qui, selon moi, leur procure un avantage sur le parieur traditionnel ou sur les modélisateurs qui se concentrent strictement sur l'aspect mathématique.

Les actuaires sont experts en gestion du risque et sont formés afin de répondre à des questions et de créer des modèles, ce qui leur procure un avantage sur le parieur traditionnel

En outre, les actuaires doivent souvent interpréter des résultats à partir de sources variées et à les présenter à un public non expert. Essentielle chez un actuaire conseil, cette compétence est également très utile lorsqu'on tente de déterminer les biais qui opèrent parmi les parieurs et qui sont susceptibles d'être mis à profit dans le domaine des paris.

Quel conseil donneriez-vous à un actuaire aspirant à appliquer ses connaissances aux paris sportifs de façon lucrative ?

Il est vraiment agréable d'appliquer des connaissances actuarielles aux paris sportifs. Si vous parcourez mes articles de stratégie, vous pourrez sans doute y reconnaître l'influence d'un esprit d'actuaire. Comme pour toute suggestion de pari, vous pouvez y voir un exercice ludique !

Notre invité souhaite remercier Nick Foster pour son éclairage utile. Nick Foster est actuaire qualifié et maître de conférence en sciences actuarielles à l'université de Leicester, où il occupe le poste de directeur des programmes de licence en mathématiques et en sciences actuarielles. Il contribue au site www.weknow0.co.uk, pour lequel il écrit sur divers sujets relatifs aux retraites et à l'économie.

Ouvrir un compte 

Découvrez ici les dernières cotes

Pinnacle dispose d'une équipe d'éditeurs et de rédacteurs, ainsi que de contributeurs externes : entre autres des professeurs d'université, des auteurs renommés, des ex-traders et des experts sportifs réputés. Ensemble, l'équipe Pinnacle et les contributeurs externes produisent tout le contenu pédagogique des Ressources sur les paris. 

Ressources concernant les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources concernant les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.