close
janv. 15, 2019
janv. 15, 2019

Pari avec Cash-Out : ce que les parieurs doivent savoir sur l'option de cash-out

Qu'est-ce que l'option de cash-out ?

Comment le cash-out est-il calculé ?

Les alternatives au cash-out

Quand le cash-out est-il utile ?

Pari avec Cash-Out : ce que les parieurs doivent savoir sur l'option de cash-out

L'option de cash-out sur les paris est une offre de plus en plus populaire parmi les bookmakers en ligne. Qu'est-ce que l'option de cash-out ? L'option de cash-out peut-elle être rentable ? Comment le cash-out est-il calculé ? Pour le savoir, lisez cet article.

Qu'est-ce que l'option de cash-out ?

Le cash-out est une fonction proposée par certains bookmakers, et qui permet aux parieurs de récupérer un certain montant en échange de l'annulation de leur pari, avant que le résultat de celui-ci ne soit connu.

Il s'agit d'une option populaire parmi les parieurs occasionnels, car elle garantit la récupération d'une partie de la mise, mais ce choix n'est généralement pas optimal.

Comment le cash-out est-il calculé ?

Le cash-out est calculé sur la base des gains potentiels d'un pari que vous toucheriez en le plaçant à sa cote actuelle.

Par exemple, si vous avez misé 10 € sur la victoire de Barcelone à 4,00 et que l'équipe mène à la mi-temps, la cote de leur victoire pourrait désormais être de 2,00.

Sans tenir compte de la marge du bookmaker, déjà comprise dans la cote, un cash-out « équitable » peut être calculé en divisant les gains potentiels du pari par sa cote actuelle :

Valeur du cash-out « équitable » = gains potentiels / cote actuelle

Dans notre exemple, la valeur d'un cash-out « équitable » serait de :

40 € / 2,0 = 20 €

Bien sûr, le bookmaker ne fera généralement pas une telle offre. En plus de sa propre marge, ajoutée aux cotes, un bookmaker ajoutera souvent une marge supplémentaire à cette offre.

Si l'on reprend l'exemple du match de Barcelone, la valeur « équitable » du cash-out (marge du bookmaker comprise) à la mi-temps sera de 20 €. Le bookmaker, cependant, prendra probablement une commission supplémentaire sur cette offre.

La valeur du cash-out sera alors, au maximum, de 19 €. À long terme, cela présentera un impact négatif sur la rentabilité des paris.

Exemple de cash-out

Voici un véritable exemple d'une offre de cash-out proposée par un grand bookmaker.

Le pari initial est une mise de 100 € sur une victoire de Liverpool en Premier League, cotée à 6,00. Si Liverpool remporte la Premier League, ce pari permet un gain de 600 €.

À mi-chemin de la saison, une offre de cash-out à 150 € est proposée pour ce pari. À ce moment, la victoire de Liverpool en ligue est cotée à 3,25 chez ce même bookmaker.

La valeur « réelle » de ce cash-out est de :

600 € (gain potentiel) / 3,25 (cote actuelle) = 184,61 €

En acceptant un profit de 50 € via l'offre de cash-out disponible, le parieur renonce à un profit supplémentaire de 34,61 €.

Alternatives au cash-out : la couverture de risque

Sur le long terme, il est généralement préférable de laisser les paris aller jusqu'à leur terme afin d'éviter de payer des commissions, marges et frais supplémentaires.

Dans de rares cas, il peut s'avérer intéressant de s'assurer un profit afin d'éviter une perte sèche. Cependant, il est souvent préférable, même dans de telles occurrences, de trouver une alternative à un cash-out chez le même bookmaker.

Dans l'exemple ci-dessus, le parieur a misé sur une victoire de Liverpool en Premier League à 6,00, et la cote a chuté à mesure que le club anglais se rapprochait du trophée. Un bon moyen de s'assurer un profit sans opter pour une offre de cash-out consiste à placer un pari sur l'autre côté du marché, une pratique connue sous le nom de « couverture de risque ».

Au moment de la rédaction de cet article, il est possible de parier contre Liverpool pour la victoire en Premier League à 1,370.

En utilisant le calculateur d'arbitrage de Pinnacle pour déterminer le montant nécessaire pour qu'une couverture de risque garantisse un profit, il apparaît qu'une mise de 437,96 € contre Liverpool permet d'assurer un profit de 62,04 €, soit 12,04 € de plus que celui proposé par l'offre de cash-out.

Quand le cash-out est-il utile ?

Malgré ses défauts, le cash-out peut s'avérer utile dans certaines situations. Dans quelles circonstances s'agit-il d'une option utile pour les parieurs ?

Réduire le coût en opportunités

Engager des fonds dans des paris à long terme et des couvertures de risque peut coûter cher en opportunités. Dans l'exemple de couverture de risque ci-dessus, 537,96 € seraient bloqués dans des paris ouverts jusqu'en mai, ce qui peut s'avérer problématique. Bien sûr, le problème est moins important dans le cas de paris à plus court terme.

Irrationalité et scénarios rares

Parvenir à dégager un profit en pariant est une entreprise à long terme qui exige de trouver un moyen de surpasser les cotes, puis de placer suffisamment de mises pour réellement profiter de l'avantage (ce qui peut prendre plus de temps que ne le pensent la plupart des parieurs).

Il existe toutefois des situations pour lesquelles on a tendance à penser moins rationnellement, comme par exemple lorsqu'un parieur engage des sommes d'argent plus importantes que d'ordinaire.

Par exemple, si un parieur a misé 100 € à une cote de 5 000,00 et que la cote actuelle est tombée à 2,00, la valeur « équitable » du cash-out est de 250 000 €. La valeur de l'offre de cash-out, cependant, sera peut-être seulement de 200 000 €. Cela signifie que le parieur gagnerait plus à long terme en attendant que le pari se résolve.

Mais un tel pari ne surviendrait qu'une fois sur 2500. Le parieur n'aura sans doute plus jamais une telle opportunité, et certainement pas un nombre de fois suffisant pour contrebalancer une telle perte.

L'offre de cash-out est supérieure au prix du marché

Il peut arriver, en de rares occasions, que la valeur du cash-out d'un pari soit supérieure aux cotes proposées par d'autres bookmakers. Cela signifie que l'offre de cash-out est supérieure à la juste valeur du pari et qu'il est optimal d'opter pour le montant de cash-out proposé. Ce montant peut ensuite être utilisé pour miser à nouveau chez l'autre bookmaker afin d'assurer un bénéfice plus élevé.

Pourquoi les gagnants ne peuvent pas, à long terme, se reposer sur le cash-out

L'utilisation régulière de l'option de cash-out pour engranger un profit ou l'établissement fréquent de paris possédant de la valeur font risquer aux parieurs l'exclusion de la plupart des bookmakers.

Pinnacle propose une politique unique de bienvenue aux gagnants qui permet aux parieurs des profits sur le long terme.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.