close
août 2, 2017
août 2, 2017

Comment établir des pronostics sans données

L'idée que nous nous faisons du futur repose sur le passé

Combien y a-t-il d'accordeurs de piano à Chicago ?

Les superpronostiqueurs et le projet Good Judgement

Les dix commandements du bon pronostic

Comment établir des pronostics sans données

Le combat entre le boxeur Mayweather et le champion de MMA McGregor captive les fans autant que les parieurs pour la simple raison qu'il est sans précédent. Cet événement inédit génère nombre de débats et de spéculations, mais représente un vrai casse-tête pour toute personne souhaitant prédire le résultat avec une quelconque certitude. La raison en est que les pronostics reposent sur la notion que le passé éclaire l'idée que nous nous faisons du futur. Quels recours ont les parieurs dans ces circonstances uniques ? Ils peuvent faire appel à une approche conçue par un physicien nucléaire lauréat du prix Nobel.

Les pronostics sont une science quantitative. Plus vous disposez de données historiques, plus vous avez de chances d'établir une vision précise, par l'intermédiaire d'un système ou d'un modèle, de ce à quoi le futur pourrait ressembler. 

Lorsqu'un pronostiqueur se base sur des connaissances existantes, en identifiant une nouvelle influence concernant un événement donné au sein d'un ensemble de données, il est à même d'établir des pronostics plus précis que les idées existantes. De bons exemples en sont les prévisions météorologiques ou les paris à long terme en Premier League.

Toutefois, en l'absence de données, vous devez vous contenter d'une analyse quantitative, consistant à élaborer des arguments raisonnés sur ce qui pourrait se passer. Cela peut paraître aussi peu efficace qu'une analyse au doigt mouillé, mais la science nous vient en aide avec l'estimation de Fermi.

Enrico Fermi était un physicien de renom, considéré comme l'architecte de l'ère nucléaire. Il a remporté le prix Nobel de physique en 1938 et a conçu le premier réacteur nucléaire au monde. Il est également connu pour son approche visant à effectuer des estimations rapides pour quantifier une question considérée incalculable de manière raisonnable en raison du peu d'informations disponibles.

Toutefois, en l'absence de données, vous devez vous contenter d'une analyse quantitative, consistant à élaborer des arguments raisonnés sur ce qui pourrait se passer. Cela peut paraître aussi peu efficace qu'une analyse au doigt mouillé, mais la science nous vient en aide avec l'estimation de Fermi.

Lorsqu'il enseignait son approche, il défiait généralement ses étudiants avec des questions comme celle-ci :

Combien y a-t-il d'accordeurs de piano à Chicago ?

Ce n'est pas une question piège. Prenez quelques minutes pour réfléchir à cette question et écrire rapidement un argument réducteur (reposant sur une série de sous-questions avec des estimations) qui vous permettrait d'arriver à une réponse raisonnable à la question principale (sans faire appel à Google). Faites-le avant de poursuivre la lecture.

Si vous vous êtes posé les sous-questions suivantes (ou avez suivi une logique similaire avec des questions légèrement différentes), vous aurez une bonne idée de la réponse.

  • Combien y a-t-il de pianos à Chicago ?
  • Combien de fois un piano est accordé par an ?
  • Combien de temps faut-il pour accorder un piano ?
  • Combien d'heures travaille un accordeur de piano par an en moyenne ?

En répondant aux trois premières questions par estimation, vous pouvez calculer le nombre annuel possible d'heures d'accordage de piano à Chicago et le diviser par le nombre d'heures de travail possible d'un accordeur par an afin d'obtenir une estimation raisonnable du nombre total de pianos. Pour répondre à ces trois questions, il vous faut évidemment les décomposer en sous-questions.

Ainsi, afin de répondre à la 1re question, vous devez estimer la population de Chicago en vous basant sur votre éventuelle connaissance de la démographie d'autres grandes villes américaines. Vous pourriez estimer que la population se situe entre 2 et 2,5 millions (elle était en fait de 2,7 millions en 2016).

Il vous faut ensuite déterminer la proportion de la population qui possède un piano, qui pourrait être arbitrairement de 1 % (soit environ 25 000 si vous utilisez l'estimation supérieure de la population). Puis, établissez une valeur pour les bars, clubs, écoles, etc. qui peut vous amener à doubler la pénétration avec une proportion de 2 %, soit 50 000.

Les 2e et 3e questions font appel à l'intuition simple, sauf, bien entendu, si vous possédez des connaissances dans le domaine. Un piano est accordé une fois par an, et cela prend environ deux heures. La réponse à la 4e question peut reposer sur votre propre expérience ou un emploi à temps plein typique de cinq jours par semaine avec les vacances.

De cette façon, si vous estimez que 50 000 pianos doivent être accordés une fois par an, et que cela prend deux heures par piano, cela représente 100 000 heures d'accordage. Divisez ce nombre par les 1 600 heures travaillées par an en moyenne par un accordeur et vous arrivez à 62,5 accordeurs de piano à Chicago.

Il n'existe pas de réponse définitive, mais l'analyse des pages jaunes (réalisée par Daniel Levitin) aboutit à un nombre de 83, doublons inclus. Si vous avez obtenu un résultat entre 55 et 70, vous êtes donc proche de la réalité.

Ne vous souciez pas tant de l'exactitude de la réponse que de l'approche que vous suivez. Cette façon de réfléchir permet d'établir des pronostics plus précis en l'absence de données, comme dans le cas des paris sur le combat entre Mayweather et McGregor. Si vous n'avez pas compris exactement comment approcher cette question, lisez le reste de l'article et essayez une nouvelle fois avec une autre question abstraite.

La question sur les accordeurs de piano a été utilisée, par exemple, comme une question d'entretien d'embauche par Google, en vue d'évaluer les capacités de raisonnement, au même titre que d'autres questions similaires comme « quel est le poids de l'Empire State Building ? ».

Le rôle des bookmakers n'est pas d'établir des pronostics ; ils offrent simplement une indication de la probabilité qu'un événement se produise, sous la forme de cotes. À cet égard, Pinnacle évolue dans un domaine procurant davantage de sécurité, avec des sports établis qui suivent un ensemble déterminé de règles et présentent des données historiques fiables et accessibles.

Les superpronostiqueurs et le projet Good Judgement

L'estimation de Fermi est discutée dans Super-Forecasting: The art & science of prediction, un excellent ouvrage de Philip Tetlock et Dan Gardner. Ce livre s'intéresse au développement de la science des prévisions, dans le contexte du projet Good Judgement.

Quatre ans durant, Tetlock a invité « 20 000 personnes non initiées, mais faisant preuve de curiosité intellectuelle » à rejoindre le projet Good Judgement et à prédire les résultats d'un large éventail de problématiques d'ordre géopolitique. Son équipe faisait partie d'une initiative plus large menée par l'IARPA (Intelligence Advanced Research Projects Activity). Cette agence de la communauté des renseignements américains œuvre pour améliorer le standard des prévisions sur les événements politiques et économiques stratégiques qui ont un impact direct sur l'intérêt national américain.

L'IARPA a mis en place un tournoi de prévision comprenant cinq équipes menées par des scientifiques de renom du domaine, y compris le projet Good Judgement et ses détectives amateurs. En cinq ans, l'IARPA a posé près de 500 questions, dont les réponses étaient soumises chaque jour à la même heure.

L'exactitude était mesurée à l'aide descores de Brier, en faisant la somme du laplacien de la force de certitude des prévisions et du résultat réel (au carré). Demander que les prévisions soient établies avec un facteur de confiance récompense et punit la confiance à parts égales, et constitue une excellente façon de distinguer les parieurs.

Le rôle des bookmakers n'est pas d'établir des pronostics ; ils offrent simplement une indication de la probabilité qu'un événement se produise, sous la forme de cotes. À cet égard, Pinnacle évolue dans un domaine procurant davantage de sécurité, avec des sports établis qui suivent un ensemble déterminé de règles et présentent des données historiques fiables et accessibles.

Nous pouvons ensuite concevoir des modèles, en fonction des événements passés connus, et aboutir à une idée satisfaisante des probabilités des résultats à venir, représentées sous la forme des cotes d'ouverture.

Cependant, pour attirer de nouveaux clients et renforcer notre attrait auprès des utilisateurs existants, nous devons élargir cette offre principale et pénétrer le monde des nouveaux sports ou des sports à la marge pour lesquels il peut exister un historique partiel de matchs précédents, les meilleurs exemples en sont les eSports, les événements spéciaux et les élections.

Les élections sont si peu fréquentes et se déroulent dans des contextes si différents que les données historiques n'ont que très peu de valeur. Les sondages ne sont pas fiables pour une multitude de raisons, sans compter que se fier aux actualités est un terrain miné, voilà pourquoi les bookmakers échouent souvent en matière de paris politiques.

Le problème des maidens

Les courses de maidens constituent un autre excellent exemple. Notez que Pinnacle ne propose pas les paris sur les courses hippiques, mais cet exemple peut être utile à titre de référence.

Les courses de maidens entre des chevaux de deux ans courant pour la première fois (contre d'autres chevaux n'ayant pas encore gagné) sont un très bon exemple d'événement de pari très difficile à appréhender. Pire encore, les courses sont de courte durée avec une faible marge d'erreur afin d'éviter que les chevaux ne posent problème comme il s'agit de leur première course.

Comment prédire le talent d'un cheval qui n'a jamais couru, dans une course où le succès (selon le point de vue du dresseur ou du propriétaire) peut être mesuré simplement par la qualité de l'expérience que la course a procuré au jockey ?

  • Vous posez une série de questions déductives suivant le problème du nombre d'accordeurs de piano.
  • Quelles sont les performances de la race du cheval ? Quelles sont les performances de l'éleveur ?
  • Qu'en est-il du dresseur ? Quel est son historique de succès avec des chevaux courant pour la première fois, et sur la même distance ?
  • Et quel est l'historique du jockey avec les maidens ?

Ces questions peuvent vous aider à estimer les chances du cheval de manière réfléchie, idéalement en les regroupant sous la forme d'une note, et en recourant au score de Brier pour évaluer avec précision votre niveau de confiance par rapport au marché.

De cette façon, ces problèmes en apparence insolubles représentent une opportunité pour les parieurs car les bookmakers se trouvent dans la même situation, avec toutefois une marge d'une grande importance. Nous ne disposons d'aucun modèle ni d'aucune formule mathématique auxquels nous fier. Nos parieurs doivent donc se baser sur leur expérience, leurs connaissances et une approche de type Fermi.

Les dix commandements du bon pronostic

Les défis rencontrés par le projet Good Judgement ne diffèrent pas de ceux auxquels les parieurs et les bookmakers doivent faire face lorsqu'ils s'éloignent des marchés de sports traditionnels pour s'aventurer dans des paris plus exotiques, ce qui nous ramène au combat entre Mayweather et McGregor. Nous avons une idée raisonnable sur les handicaps en boxe et en MMA, néanmoins un combat entre un boxeur et un spécialiste MMA génère un problème de type Fermi (que les parieurs peuvent essayer de résoudre à l'aide du graphique des paris en direct ci-dessous).

La bonne nouvelle est que, le projet Good Judgement a prouvé expérimentalement que certains aspects très pratiques augmentent le niveau de base des prévisions de ces pronostiqueurs amateurs.

Tetlock a ainsi établi dix commandements du bon pronostic en se basant sur l'expérience du projet Good Judgement. Vous pouvez vous rendre sur le site www.goodjudgementproject.com pour plus de détails, ou mieux encore lire le livre. Vous trouverez toutefois ces commandements ici, sous forme abrégée et adaptés aux paris, et même à la question du combat entre Mayweather et McGregor lorsque cela est possible.

Au moyen d'essais aléatoires, Tetlock a établi que les personnes lisant un manuel contenant ces principes augmentaient leur score de Brier de 10 %. Cela pourrait suffire pour vous permettre de bénéficier d'une profitabilité à long terme en tant que parieur.

1 - Concentrez-vous sur des problèmes où vos efforts ont des chances de porter leurs fruits, en évitant les questions évidentes ou insolubles. Il y a peu de chance que vous découvriez une information concernant la Premier League que le marché n'ait pas déjà prise en compte. Restez réaliste en cherchant des réponses qui devraient pouvoir être obtenues avec un temps et un effort de recherche raisonnable.

2 - Décomposez les grands problèmes en plusieurs problèmes de plus petite envergure. Par exemple, « qui de Mayweather et McGregor l'emportera ? » pourrait se décomposer en « quelles sont les compétences de McGregor en boxe ? », « quelles sont leurs motivations respectives ? », « quel est le style de combat de McGregor et quel est le taux de réussite de Mayweather face à ce style ? », etc. Assignez des valeurs et un degré de confiance à vos réponses.

3 - Faites la part des choses entre les points de vue internes et externes. Dans le cas de Mayweather et McGregor, cela implique de ne pas se contenter d'une évaluation uniquement en boxe ou MMA. McGregor dispose d'une base de supporters conséquente au sein de la communauté de MMA, qui sont sans doute très nombreux à le soutenir, mais leur point de vue interne compte-t-il ici ? De la même façon, que connaissent les puristes de la boxe du MMA ? Essayez d'équilibrer les deux points de vue.

4 - Réagissez de manière pondérée par rapport aux nouvelles informations. Cela revient essentiellement à encourager une approche bayésienne dans l'intégration de nouveaux indices, tout en évitant de réagir de manière disproportionnée aux nouvelles informations ou de rester sur vos positions. Tout dépend de votre expérience et de l'évaluation de la valeur de la source de l'information. Vous trouverez un volume considérable d'informations en ligne concernant ce combat, prenez donc le temps de déterminer quelles sont les meilleures sources.

5 - Défiez vos propres préjugés. Si vous connaissez le monde de la boxe et ne pouvez imaginer la défaite de Mayweather, lancez-vous un défi en pensant à des scénarios dans lesquels il pourrait perdre, et inversement.

6 - Traduisez votre intuition en degré de probabilité. Un pronostiqueur expérimenté ne se contentera pas de dire « Mayweather est sûr de gagner » ou « McGregor n'a aucune chance ». Son approche reflétera une évaluation plus nuancée sous la forme d'une probabilité, et non de rhétorique. 

7 - Apprenez à trouver un juste milieu entre l'excès et le manque de confiance. Il s'agit de trouver un équilibre entre remettre à plus tard (au point de ne rien faire) et rater une opportunité en se précipitant tête baissée sans évaluation chiffrée.

8 - Analysez les échecs et les réussites avec autant d'application. Ne pas assumer la responsabilité d'une erreur est pire que de se tromper. De la même manière, vous pouvez prendre les bonnes décisions, mais continuer à obtenir un mauvais résultat, et inversement.

 9 - Tirez le meilleur de chacun et laissez les autres tirer le meilleur de vous-même. Cela a trait à l'aspect collaboratif du projet Good Judgement qui se déroule en équipe, et ne sera pertinent que si vous travaillez en groupe ou peut-être si vous êtes très actif sur les réseaux sociaux et souhaitez partager votre travail et/ou acceptez/donnez des critiques constructives.

10 - Vous ne pourrez vous améliorer qu'en mettant vos bonnes intentions en pratique. Vous avez le droit de considérer les paris comme un passe-temps, mais ne vous attendez pas à gagner à long terme. Si vous n'acceptez pas cette perspective, il vous faut accepter de consacrer du temps et de l'énergie aux paris d'une façon méthodique et structurée.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.