avr. 16, 2018
avr. 16, 2018

Analyse du groupe A de la Coupe du monde

Analyse du groupe A de la Coupe du monde

Pronostics sur le groupe A de la Coupe du monde

Quelle équipe terminera à la première place du groupe A ?

Cotes du groupe A

Analyse du groupe A de la Coupe du monde

Le tirage au sort de la Coupe du monde a été effectué, et la composition des groupes est maintenant connue. Vous trouverez dans cette analyse tout ce qu'il faut savoir pour parier sur le groupe A de la Coupe du monde.

L'analyse du groupe A de la Coupe du monde s'appuie sur le classement mondial Elo, meilleur juge de la qualité que le classement mondial de la FIFA officiel.

Pronostics du groupe A de la Coupe du monde : que nous disent les cotes ?

Pronostics sur le groupe A de la Coupe du monde

Place

Équipe

Plus de/moins de points

1

Uruguay

6,5

2

Russie

5,5

3

Égypte

3,5

4

Arabie saoudite

1,5

Russie

Classement mondial Elo : 44

Power ranking de la Coupe du monde de Pinnacle : 11

Record à ce jour : 4e (1966, au sein de l'Union soviétique)

Meilleur buteur lors des qualifications : Qualification automatique en tant qu'organisateur

Joueur phare : Alan Dzagoev

Cote pour la qualification en huitième de finale : 1,362*

Cote pour la victoire en Coupe du monde : 42,420*

La Russie, pays organisateur, participe à la Coupe du monde après avoir essuyé quelques revers lors des précédents tournois. Les Russes ont été éliminés à la phase de groupes des quatre derniers grands championnats qu'ils ont disputés. Si ce scénario venait à se reproduire, ils deviendraient le deuxième pays hôte seulement à avoir été éliminé de la Coupe du monde avant la phase finale. La Russie n'a pas de joueur phare dans son équipe, mais elle est suffisamment solide pour avoir ses chances dans le groupe A. Si elle parvient à exploiter au maximum l'avantage du terrain, il est possible qu'elle atteigne les phases suivantes de la compétition.

Si les derniers tournois n'ont pas réussi à cette équipe russe, l'un des joueurs garde de bons souvenirs des réussites passées : le milieu de terrain offensif Alan Dzagoev.

Le meneur de jeu du CSKA Moscou a terminé meilleur buteur à égalité lors de l'Euro 2012 ; six ans plus tard, il reste un membre essentiel de l'équipe russe. Capable de faire sauter les verrous défensifs, il est le meilleur passeur du championnat de Russie de football de cette saison. Sa créativité a été amèrement regrettée lors de la Coupe des confédérations, théâtre d'une piètre performance de la part de la Russie. L'attaquant Fyodor Smolov, en particulier, espère tirer avantage du retour de Dzagoev dans l'équipe.

La phase de groupes des grands championnats n'a pas toujours été tendre avec la Russie. Cependant, en tant que nation hôte, elle est cette fois tête de série, et le groupe dans lequel elle se retrouve est peut-être plus facile que d'habitude. Elle est confiante quant à ses chances de se qualifier pour les huitièmes de finale, mais l'Égypte et l'Uruguay devraient la mettre à rude épreuve.

Si le groupe est serré, l'écart de buts pourrait devenir un facteur déterminant. La Russie commence sa campagne contre un outsider, l'Arabie saoudite, et une victoire franche lui faciliterait grandement la tâche. Signe encourageant pour les Russes, aucun pays organisateur de la Coupe du monde n'a encore essuyé de défaite lors du match d'ouverture du tournoi. La cote de la Russie est de 1,363* pour le match d'ouverture face à l'Arabie saoudite ; l'équipe locale pourrait être un bon pari à cette cote.

Arabie saoudite

Classement Elo : 63

Power ranking de la Coupe du monde de Pinnacle : 31

Record à ce jour : Huitièmes de finale (1994)

Meilleur buteur lors des qualifications : Mohammad Al-Sahlawi (16 buts)

Joueur phare : Nawaf Al-Abed

Cote pour la qualification en huitième de finale : 12,430*

Cote pour la victoire en Coupe du monde : 518,34*

L'Arabie saoudite, triple championne en Coupe d'Asie des nations, a terminé deuxième derrière le Japon pendant les éliminatoires, ce qui lui a valu sa première qualification en Coupe du monde depuis 2006. Les Saoudiens, qui n'ont marqué que deux points sur leurs trois dernières apparitions lors des phases finales de la Coupe du monde, devront faire beaucoup mieux pour être à la hauteur du groupe A.

Depuis sa qualification, l'équipe a connu deux changements d'entraîneur. Le sélectionneur Bert van Marwijk, qui l'avait qualifiée, a été remplacé après sa démission par Juan Antonio Pizzi, l'ancien entraîneur du Chili. Engagé quelques mois seulement avant la Coupe du monde de 2018, Pizzi aura fort à faire pour renforcer la cohésion de l'équipe avant le début du tournoi.

Aucun joueur de l'équipe d'Arabie saoudite n'ayant encore joué au plus haut niveau, ils sont encore méconnus de la plupart des supporters de football. Mohammad Al-Sahlawi sort du lot du fait de son record international de 28 buts sur 35 matchs.

L'attaquant saoudien s'est classé meilleur buteur ex æquo de tous les pays qualifiés, avec 16 buts en 10 matchs. Ce palmarès peut sembler impressionnant, mais huit d'entre eux étaient contre le Timor oriental (classement mondial Elo : 224). Il devrait avoir plus de mal à marquer contre l'Uruguay, l'Égypte et la Russie que contre la Malaisie ou encore la Thaïlande.

L'Arabie saoudite jouera beaucoup en défense pour tenter de concéder le moins de buts possible. La réussite de cette stratégie pourrait dépendre de la forme physique du joueur vedette Nawaf Al-Abed. L'adroit ailier d'Al-Ittihad est un excellent atout en cas de difficultés chez les défenseurs saoudiens. Il devra utiliser son talent pour conserver le ballon en attendant les renforts et pour soulager la défense.

Al-Abed est peut-être le seul joueur saoudien capable de mettre en difficulté les défenseurs : ses adversaires devront donc éviter de trop s'engager, ce qui lui laisserait de la place pour attaquer.

Le seul moyen réaliste qu'ont les Saoudiens de faire le poids dans ce groupe est d'adopter un jeu défensif solide et de compter sur la chance. Le changement d'entraîneur étant un obstacle à la cohésion de l'équipe, ce sera un exploit si elle parvient à rafler ne serait-ce qu'un point. C'est pourquoi les paris sur le fait que l'Arabie saoudite remportera moins de 1,5 point à une cote de 1,487* seront prisés.

Égypte

Classement Elo : 31

Power ranking de la Coupe du monde de Pinnacle : 22

Record à ce jour : Phase de groupes (1990)

Meilleur buteur lors des qualifications : Mohamed Salah (5 buts)

Joueur phare : Mohamed Salah

Cote pour la qualification en huitième de finale : 2,510*

Cote pour la victoire en Coupe du monde : 311,410*

Bien que l'Égypte soit l'équipe la mieux pourvue en trophées d'Afrique, elle n'est pas parvenue à se qualifier pour une Coupe du monde depuis 1990. Les Égyptiens, quoique réputés pour leur organisation défensive et leur force tactique, ont souvent manqué de puissance offensive.

L'ascension de Mohamed Salah, devenu une véritable vedette, assure aux Égyptiens la qualité qui a fréquemment fait défaut à leurs meilleures équipes. Les chances de progression de l'Égypte dépendront vraisemblablement des performances de l'attaquant de Liverpool. Salah, qui a marqué des buts décisifs lors des éliminatoires, est directement impliqué dans six des huit buts qui ont valu à l'Égypte de se qualifier. Il devra être au meilleur de sa forme pour aider son pays à accéder aux huitièmes de finale.

L'Égypte devrait se montrer bien organisée en défense. Son entraîneur, Héctor Cúper, peut compter sur la solidité de joueurs comme Mohamed Elneny, d'Arsenal, ou Ahmed Hegazy, de West Brom. Si aucun d'eux n'a encore disputé de Coupe du monde, ils ne manquent assurément pas d'expérience en tournoi. Essam El-Hadary, gardien de but chevronné, est quatre fois champion de la Coupe d'Afrique des Nations ; il fera ses débuts en Coupe du monde à l'âge de 44 ans.

Forte de sa solide défense, et grâce à la rapidité offensive de Salah et de Ramadan Sobhi, l'Égypte a ce qu'il faut pour jouer en contre. La capacité des Pharaons à passer de la défense à l'attaque pourrait se révéler très efficace contre les favoris du groupe, l'Uruguay et la Russie. L'équipe d'Arabie saoudite, plus défensive, sera un défi d'un autre genre pour l'équipe égyptienne. Celle-ci devra attaquer sans laisser l'initiative à l'adversaire et tout en évitant les contre-attaques saoudiennes.

Si Salah parvient à se maintenir en aussi bonne forme qu'à ce jour, l'Égypte aura de bonnes chances d'inscrire des buts face aux trois équipes du groupe. Elle s'attendra à battre l'Arabie saoudite, et représentera un adversaire de taille pour la Russie comme l'Uruguay. Il pourrait donc être judicieux de parier qu'elle marquera plus de 3,5 points dans le groupe A à une cote de 1,806*.

Uruguay

Classement Elo : 16

Power ranking de la Coupe du monde de Pinnacle : 10

Record à ce jour : Victoire (1930, 1950)

Meilleur buteur pour les qualifications : Edinson Cavani (10 buts)

Joueur phare : Luis Suárez

Cote pour la qualification en huitième de finale : 1,226*

Cote pour la victoire en Coupe du monde : 38,260*

Double champion en titre, l'Uruguay est donné favori pour la qualification en huitième de finale, et à juste titre.

Leur attaque, avec Edinson Cavani et Luis Suárez, est considérée comme l'une des meilleures du football mondial. Cette force offensive est soutenue par le duo défensif de l'Atlético de Madrid, formé par Diego Godín et José María Giménez, qui feront bénéficier l'équipe nationale de l'organisation de leur club. L'Uruguay est la deuxième équipe la mieux placée d'Amérique du Sud, devant l'Argentine.

Le tandem Cavani-Suárez en attaque sera très difficile à arrêter, même pour les meilleures équipes. Les attaquants, qui cumulent à eux deux 89 buts sur les championnats internationaux, ne devraient pas s'arrêter en si bon chemin en Russie. Cavani est un excellent attaquant à part entière, très régulier dans ses performances, mais c'est peut-être la condition physique de Suárez qui déterminera les chances de l'Uruguay en Coupe du monde.

Si le joueur de Barcelone est capable de marquer à tout moment, il est tout aussi célèbre pour ses problèmes disciplinaires. Sa suspension durant la Coupe du monde de 2014 a joué un grand rôle dans l'élimination de l'Uruguay de la compétition ; une autre suspension l'avait empêché de participer à la demi-finale de la Coupe du monde de 2010.

Aussi bons que soient les duos offensif et défensif, c'est le milieu de terrain qui pourrait se révéler le plus déterminant pour l'Uruguay. Les équipes de 2010 et de 2014 comportaient un milieu de terrain assez quelconque, composé de joueurs vieillissants, peu imaginatifs et privilégiant la défense, et de milieux latéraux efficaces sans être exceptionnels.

Dernièrement, l'entraîneur de l'Uruguay, Óscar Tabárez, a commencé à intégrer des membres parmi les moins de 20 ans talentueux. Ces jeunes, parmi lesquels Federico Valverde du Deportivo et le meneur de jeu Rodrigo Bentancur, de la Juventus, ont insufflé une nouvelle dynamique à l'équipe uruguayenne. Si ces joueurs se montrent à la hauteur de la situation, les Uruguayens auront peut-être enfin un milieu de terrain du niveau de sa défense et de son attaque.

L'Uruguay, sans aucun doute l'équipe la plus forte du groupe A, sait qu'une première place dans le groupe lui vaudrait probablement d'éviter d'affronter les vainqueurs potentiels du groupe B, l'Espagne, pendant les huitièmes de finale. Si elle donne le meilleur d'elle-même, la cote de 2,070* sur sa victoire dans le groupe A pourrait se révéler intéressante pour les parieurs.

À suivre : Analyse du groupe B de la Coupe du monde

Bénéficiez des meilleures cotes sur la Coupe du monde de 2018 et de conseils pour parier sur la Coupe du monde avec Pinnacle.

Cotes sujettes à modifications

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.