close
mai 17, 2018
mai 17, 2018

L'histoire de la Coupe du monde

Quand la Coupe du monde a-t-elle été créée ?

Quel est le pays le plus titré en Coupe du monde ?

Quelle Coupe du monde détient le record du nombre de buts marqués ?

Qui sont les meilleurs buteurs de la Coupe du monde ?

L'histoire de la Coupe du monde

La 21e édition de la Coupe du monde de la FIFA se déroulera en Russie à partir du 14 juin 2018. Les parieurs analyseront les cotes à la recherche du bon filon dans le tournoi de cette année. Mais toute l'histoire du Mondial recèle des infos et des chiffres intéressants. Lisez la suite de cet article pour tout savoir sur la Coupe du monde.

Quand la Coupe du monde a-t-elle été créée ?

La première Coupe du monde a eu lieu en 1930. Auparavant, c'étaient les Jeux olympiques qui faisaient figure de compétition internationale majeure dans l'univers du football (même si différents tournois avaient eu lieu les années précédentes, les matchs de football de l'année 1900 sont les premiers à avoir été officiellement reconnus par le Comité international olympique).

La création de la Coupe du monde est attribuée au président de la FIFA de l'époque, Jules Rimet, et au secrétaire de la Fédération française, Henri Delaunay. La décision officielle d'organiser un « championnat du monde » a été prise le 28 mai 1928 à Amsterdam, lors du congrès de la FIFA.

La plus jeune équipe (par moyenne d'âge) à avoir remporté la Coupe du monde est le Brésil, en 1970 (24,36 ans), la plus vieille étant l'Italie en 2006 (28,22 ans).

La Hongrie, l'Italie, les Pays-Bas, l'Espagne et la Suède avaient tous déposé leur candidature pour accueillir la première édition de la Coupe du monde, mais c'est l'Uruguay qui est sorti du lot : le pays, vainqueur des deux précédents tournois olympiques de football, avait proposé de prendre à sa charge tous les frais des nations participantes.

Treize nations ont participé à la toute première Coupe du monde : l'Uruguay, pays organisateur, l'Argentine, la Belgique, la Bolivie, le Brésil, le Chili, les États-Unis, la France, le Mexique, le Paraguay, le Pérou, la Roumanie et la Yougoslavie. Les deux premiers matchs ont eu lieu en même temps ; ils se sont soldés par la victoire de la France 4-1 face au Mexique et celle des États-Unis 3-1 face à la Belgique.

L'Uruguay a commencé le Mondial 1930 de la même façon qu'elle l'a terminé, c'est-à-dire par une victoire au stade Centenario à Montevideo : la première contre le Pérou (1-0) pendant la phase de poule et la dernière lors de la finale qui l'a opposée à l'Argentine (4-2) et lui a valu le titre de champion de la toute première Coupe du monde.

Quel est le pays le plus titré en Coupe du monde ?

Il y a des avantages évidents à accueillir la Coupe du monde : les deux premiers tournois ont été remportés par le pays organisateur (l'Uruguay en 1930 et l'Italie en 1934). L’Italie a conservé son titre en 1938, avant l'annulation du tournoi en 1942 et en 1946 à cause de la Seconde Guerre mondiale.

La compétition a repris en 1950, donnant à l'Uruguay son deuxième titre. Triomphante en Suisse en 1954, l'Allemagne est devenue la troisième équipe à gagner la Coupe du monde, suivie du Brésil qui est devenu champion du monde pour la première fois en 1958. Mais les Brésiliens ne se sont pas arrêtés en si bon chemin : ils ont à leur actif cinq victoires en Coupe du monde (1958, 1962, 1970, 1994 et 2002), un record pour lequel l'Italie et l'Allemagne les talonnent (quatre titres chacun).

Le tableau suivant indique le nombre de victoires en Coupe du monde de chaque pays.

Quel est le pays le plus titré en Coupe du monde ?

Pays

Nombre de victoires

Années

Brésil

5

1958, 1962, 1970, 1994, 2002

Allemagne*

4

1954, 1974, 1990, 2014

Italie

4

1934, 1938, 1982, 2006

Argentine

2

1978, 1986

Uruguay

2

1930, 1950

Angleterre

1

1966

France

1

1998

Espagne

1

2010

* En comptant la participation de l'équipe représentant l'Allemagne de l'Ouest entre 1954 et 1990.

Quelle Coupe du monde détient le record du nombre de buts marqués ?

Deux des derniers tournois de la Coupe du monde (1998 et 2014) se partagent le record du plus grand nombre de buts (171), tandis que la palme du total le plus faible (70) revient aux deux premières éditions (1930 et 1934).

Cependant, si l'on tient compte des évolutions du format et du nombre de rencontres disputées (18 seulement dans le tournoi de 1930, contre 64 depuis 1998), c'est l'édition de 1954 qui totalise le plus de buts (5,38 par match) et celle de 1990 qui arrive bonne dernière (2,21).

Qui sont les meilleurs buteurs de la Coupe du monde ?

Même si elle n'est pas la plus titrée en Coupe du monde, l'Allemagne affiche un palmarès des plus impressionnants : 17 apparitions en quart de finale, dont 12 en demi-finale qui l'ont à 8 occasions conduite en finale. Les Allemands détiennent le record du nombre de matchs disputés de toute l'histoire du tournoi (106) ; rien d'étonnant donc à ce qu'ils soient les auteurs du plus grand nombre de buts marqués (224).

Le but de Pelé contre le Pays de Galles en 1958 a fait de lui le plus jeune buteur de toute l'histoire du tournoi, à 17 ans, 7 mois et 27 jours.

Le total enregistré par la Hongrie sur une seule Coupe du monde, 27 buts (soit 5,40 par match) en 1954, est inégalé. C'est également le pays qui affiche la meilleure différence de buts : +17 (+3,2 par match). En 1954, la Hongrie a marqué neuf buts contre la Corée du Sud, qui en a concédé encore sept face à la Turquie dès son second match : de quoi assurer à la Corée du Sud le record du plus grand nombre de buts encaissés sur un tournoi (16) et de la pire différence de buts (-8,0 par match).

Avec 16 buts à son actif, Miroslav Klose, de l'équipe allemande, est le meilleur buteur de toute l'histoire de la Coupe du monde. Le Français Just Fontaine, de son côté, détient le record du plus grand nombre de buts par tournoi (13 en 1958), et Oleg Salenko celui du plus grand nombre de buts par match (cinq lors de la victoire 6-1 de la Russie contre le Cameroun en 1994).

Quelques chiffres et infos complémentaires sur l'histoire de la Coupe du monde

Les 20 tournois de la Coupe du monde ont vu la victoire de huit nations distinctes, mais seules deux d'entre elles ont réussi à conserver leur titre (l'Italie en 1934 et en 1938 et le Brésil en 1958 et en 1962).

L'équipe brésilienne est également la seule à avoir participé à toutes les éditions de la Coupe du monde, et c'est son joueur vedette, Pelé, qui en a remporté le plus (trois). Antonia Carbajal (Mexique) et Lothar Matthäus (Allemagne), qui ont pris part à cinq tournois chacun, sont les plus assidus (Gianluigi Buffon s'est trouvé dans l'équipe lors de cinq compétitions, mais il n'a joué qu'à quatre reprises).

Norman Whiteside, d'Irlande du Nord, a l'honneur d'être le plus jeune joueur à avoir participé à la Coupe du monde, à l'âge de 17 ans et 41 jours (1982). Âgé de 43 ans et 3 jours en 2014, le Colombien Faryd Mondragón détient le record opposé, dont il sera détrôné par l'Égyptien Essam El-Hadary (45 ans) pendant la Coupe du monde de 2018.

Le but de Pelé contre le Pays de Galles en 1958 a fait de lui le plus jeune buteur de toute l'histoire du tournoi, à 17 ans, 7 mois et 27 jours. Roger Milla, du Cameroun, en est le doyen à 42 ans, 1 mois et 8 jours (contre la Russie en 1994).

La plus jeune équipe (par moyenne d'âge) à avoir remporté la Coupe du monde est le Brésil, en 1970 (24,36 ans), la plus vieille étant l'Italie en 2006 (28,22 ans). Cette victoire italienne lors du Mondial 2006 a marqué en tout et pour tout la deuxième fois depuis l'Allemagne de l'Ouest en 1974 qu'une équipe composée exclusivement de joueurs provenant d'une même ligue nationale (la Serie A) décrochait le titre, la première ayant eu lieu en 1982, avec la Serie A italienne toujours.

Bénéficiez des meilleures cotes sur la Coupe du monde 2018 et de conseils pour parier sur la Coupe du monde avec Pinnacle.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.