mai 2, 2019
mai 2, 2019

Quels joueurs de tennis sont plus performants sur surface lente ?

Quels styles de jeux tirent profit de conditions lentes ?

Stratégie de paris sur surface lente

Quels sont les résultats des gros serveurs sur surface lente ?

Quels sont les tournois de tennis les plus lents du circuit ?

Quels joueurs de tennis sont plus performants sur surface lente ?

Avec la saison sur terre battue qui approche, suivie de celle sur gazon dans quelques mois, le calendrier tennistique va passer des surfaces les plus lentes aux plus rapides. Dan Weston, notre expert en matière de tennis, étudie pour nous quelques stratégies de paris basées sur la dynamique des joueurs et les conditions de jeu.

Dans l'article précédent, nous avons observé les performances des gros serveurs et des relanceurs sur les tournois du circuit qui offrent des conditions de jeu rapides. Nous en avons conclu que le marché a tendance à sous-estimer les gros serveurs sur surface rapide mais aussi à surévaluer les relanceurs sur ce type de surface. Cela nous permet d'établir une stratégie viable à mettre en place lors de paris futurs.

Ce deuxième article de la série est consacré cette fois aux performances des joueurs sur les surfaces les plus lentes du circuit.

Nos recherches nous ont à nouveau permis d'analyser les conditions historiques des événements en cours. 12 tournois possèdent un pourcentage de points de services gagnants inférieur ou égal à 62,2 %: il s'agit des plus lents du circuit.

Si les tournois plus rapides se jouaient sur diverses surfaces (sur dur couvert ou en extérieur, ou sur gazon principalement), avec ce calcul, les plus lents se jouent exclusivement sur terre battue et incluent sept tournois majeurs comme le Masters 1 000 à Monte-Carlo, et Roland Garros qui aura lieu bientôt.

Nous trouvons également dans cette liste les tournois qui se sont tenus à Barcelone ou Budapest la semaine dernière que Dominic Thiem et Matteo Berrettini ont respectivement remportés.

Si l'on observe les performances de Thiem lors des 12 tournois les plus lents du circuit, on comprend facilement les raisons de sa victoire à Barcelone. Depuis 2016, il a joué 73 matchs sur cette surface (un record sur le circuit ATP) et généré des profits s'élevant à 1 203 £, sur une mise hypothétique de 100 £ placée sur lui pour chacun de ses matchs.

Le retour sur investissement généré de 16,48 % prouve ses capacités sur des surfaces très lentes.

Pourtant très puissant au service, Berrettini s'est aussi montré très solide sur surface lente. En effet, même s'il n'a pas beaucoup joué sur ce type de surface, ses 16 matchs ont généré un retour sur investissement de 22,44 %.

Comme dans le premier article de cette série, notre objectif principal est d'évaluer les performances de certains joueurs selon leur dynamique sur surface lente.

Dans le précédent article, nous avons conclu que les gros serveurs dépassaient les attentes du marché sur surface rapide, mais que l'inverse était vrai sur des surfaces lentes.

Plusieurs options s'offrent à nous pour établir si un joueur possède un jeu davantage orienté sur son service ou sur son retour de service : soit en utilisant le pourcentage de points de service gagnants de base d'un joueur, soit en faisant la différence entre ses pourcentages de services gagnants et de retours gagnants.

Les deux tableaux ci-dessous montrent les résultats des gros serveurs entre le 1er janvier 2016 et le 28 avril 2019 sur ce type de surface. Tous les paris sont basés sur une mise hypothétique de £100 :-

Filtre 1 : 10 meilleurs serveurs

Filtre 1 : 10 meilleurs serveurs

Joueur

Résultats sur surface lente, depuis 2016

Résultats sur surface lente, depuis 2016

Résultats sur surface lente, depuis 2016

 ,

Matchs

Profits/pertes

RSI

Isner

13

-213

-16,38

Karlovic

12

-214

-17,83

Federer

3

-63

-21,00

Raonic

14

-134

-9,57

Kyrgios

8

-163

-20,38

Anderson

17

199

11,71

Opelka

6

-42

-7,00

Tsonga

16

-17

-1,06

Cilic

20

-440

-22,00

Querrey

4

-178

-44,50

Filtre 2 : 10 joueurs avec la meilleure différence service/retour gagnant

Filtre 2 : 10 joueurs avec la meilleure différence service/retour gagnant

Joueur

Résultats sur surface lente, depuis 2016

Résultats sur surface lente, depuis 2016

Résultats sur surface lente, depuis 2016

 ,

Matchs

Profits/pertes

RSI

Karlovic

12

-214

-17,83

Isner

13

-213

-16,38

Opelka

6

-42

-7,00

Klahn

3

-126

-42,00

Raonic

14

-134

-9,57

Kyrgios

8

-163

-20,38

Anderson

17

199

11,71

Copil

21

-558

-26,57

Kokkinakis

4

-295

-73,75

Querrey

4

-178

-44,50

Dans le précédent article, nous avons conclu que les gros serveurs dépassaient les attentes du marché sur surface rapide, mais que l'inverse était vrai sur des surfaces lentes. Ils ne remplissent pas du tout les attentes du marché. Pour 113 matchs avec le premier filtre, le retour sur investissement est de -11,19 %. Et pour102 avec le filtre 2, le retour sur investissement est encore moins bon : -16,90 %.

Seul Kevin Anderson a permis de générer, avec les deux filtres, un retour sur investissement positif sur des surfaces lentes.

Filtre 3 : 10 moins bons serveurs

Filtre 3 : 10 moins bons serveurs

Joueur

Résultats sur surface lente, depuis 2016

Résultats sur surface lente, depuis 2016

Résultats sur surface lente, depuis 2016

 ,,

Matchs

Profits/pertes

RSI

Kavcic

3

-149

-49,67

Olivo

29

2 668

92,00

Berlocq

41

-1 052

-25,66

Andujar

17

297

17,47

Fabbiano

19

-883

-46,47

Daniel

44

-640

-14,55

Andreozzi

30

-506

-16,87

Dzumhur

26

-204

-7,85

Albot

22

-490

-22,27

Nishioka

6

-308

-51,33

Filtre 4 : 10 joueurs avec la moins bonne différence service/retour gagnant

Filtre 4 : 10 joueurs avec la moins bonne différence service/retour gagnant

Joueur

Résultats sur surface lente, depuis 2016

Résultats sur surface lente, depuis 2016

Résultats sur surface lente, depuis 2016

 ,

Matchs

Profits/pertes

RSI

Schwartzman

56

-332

-5,93

Andujar

17

297

17,47

Dzumhur

26

-204

-7,85

Olivo

29

2 668

92,00

Kamke

12

-272

-22,67

Fabbiano

19

-883

-46,47

Fognini

51

532

10,43

Berlocq

41

-1 052

-25,66

Nishioka

6

-308

-51,33

Simon

33

-582

-17,64

Nous avons vu que les gros serveurs avaient plus de mal sur les surfaces lentes. Cependant, d'après les filtres, il semblerait que les relanceurs peinent de dépasser les attentes du marché.

Pourtant, il est évident que ces joueurs préfèrent participer à ces tournois sur surface lente : il suffit d'observer le nombre de matchs auxquels ils participent. Il semblerait d'ailleurs que le marché maîtrise précisément les performances de ces relanceurs.

Le filtre 3 a généré -5,35 % de pertes, et le filtre 4 -0,47 %. Cela montre que soutenir aveuglément les relanceurs sur surface lente n'est pas une stratégie viable.

En revanche, tout comme les conclusions que nous avons tirées dans l'article précédent, ces données nous ont aidés à établir que sur une surface lente, les relanceurs pourraient avoir un avantage sur les gros serveurs. Et comme ils participent tous au tournoi de Roland Garros dans les semaines à venir, cela devrait alimenter les paris à l'approche du deuxième Grand Chelem de la saison 2019.

Pour obtenir et profiter des meilleures cotes, lisez les articles de Pinnacle qui donnent des conseils d'expert pour réussir ses paris.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.