close
août 31, 2018
août 31, 2018

Analyse de la fatigue lors des Grands Chelems

Temps de jeu et paris au tennis

Quel est le temps de jeu moyen des meilleurs joueurs ?

Les parieurs doivent-ils tenir compte du temps passé sur les courts ?

Analyse de la fatigue lors des Grands Chelems

Plus que n'importe quel autre événement du calendrier ATP, les tournois du Grand Chelem mettent à l'épreuve les capacités physiques des joueurs. Cet article vise à déterminer si l'analyse du temps passé sur les courts peut permettre aux parieurs de prendre l'avantage sur les marchés des paris tennistiques.

Temps de jeu et paris au tennis

Il a souvent été dit que le format en cinq manches pratiqué en Grand Chelem fait de ce tournoi l'épreuve physique la plus ardue qui soit pour les joueurs de tennis masculins, et que les meilleurs d'entre eux doivent à tout prix éviter de jouer des matchs trop longs lors des premiers tours, en particulier face à des adversaires de plus faible niveau.

Certains lecteurs se souviendront peut-être du match d'Andy Murray lors de l'édition 2014 de Roland-Garros. Avec deux manches d'avance contre Gaël Monfils à 6-4, 6-1, la victoire semblait acquise à l'Écossais. Cependant, Murray laissa l'énigmatique Monfils revenir dans le match, avant de finalement remporter la cinquième manche 6 à 0.

Ainsi, ce qui devait être une victoire facile se transforma en une bataille de 195 minutes. Bien qu'un match de cette durée soit loin des records établis lors des phases finales de Grand Chelem ces dernières années, il aurait sans doute pu être évité, compte tenu surtout du match précédent de Murray contre Philipp Kohlschreiber lors du troisième tour (une lutte épique de 247 minutes dont il finit par triompher 12 à 10 dans la dernière manche).

Les effets de la fatigue cumulée par Murray ne devraient pas être sous-estimés. Il existe peu de rencontres plus difficiles à négocier qu'une demi-finale contre Rafael Nadal à Roland-Garros, surtout après plusieurs matchs à rallonge contre des adversaires plus faibles. Murray, après sa victoire contre Monfils, ne put remporter que six jeux au total et perdit en trois sets, ce qui permit au roi de la terre battue de ne passer que 100 minutes sur le court.

Quel est le temps de jeu moyen des meilleurs joueurs ?

En cherchant à déterminer les joueurs de tennis masculins de ces trois dernières années ayant le mieux conservé leur énergie avant la conclusion d'un tournoi, un nom semble se détacher de tous les autres : celui de Roger Federer.

Ainsi que le montre le tableau ci-dessous, sur cette période, la légende suisse du tennis a passé en moyenne 70 minutes de moins sur le court que son plus proche rival, Marin Cilic, pour accéder aux quarts de finale des tournois du Grand Chelem. Sans doute a-t-il, avec l'âge, bien compris les effets physiques de matchs trop longs, et son style de jeu lui permet également de réduire la durée des échanges.

Temps de jeu moyen des meilleurs joueurs en minutes

Joueur Quarts de finale depuis 2016 Temps total en minutes Temps moyen en minutes
Federer 7 3130 447,1
Cilic 5 2589 517,8
Djokovic 7 3643 520,4
Querrey 3 1619 539,7
Murray 6 3375 562,5
Thiem 3 1691 563,7
Nadal 6 3410 568,3
Del Potro 4 2288 572,0
Berdych 5 2922 584,4
Nishikori 4 2382 595,5
Tsonga 3 1798 599,3
Raonic 5 3009 601,8
Wawrinka 4 2530 632,5

De fait, Federer a réalisé quatre des dix temps de jeu les plus courts pour accéder aux quarts de finale de Grand Chelem depuis 2016 ; Cilic et Djokovic, quant à eux, en réalisent deux chacun. On constate que ce trio de tête est le plus efficace, et de loin, lorsqu'il s'agit de battre rapidement des adversaires plus faibles. Djokovic est, avec 312 minutes, le joueur ayant passé le moins de temps sur les courts pour atteindre les quarts de finale d'un tournoi, lors de l'US Open 2016.

Durant ces trois années, il a fallu aux joueurs 569,23 minutes en moyenne pour atteindre les quarts de finale d'un Grand Chelem. Il semble donc évident que les joueurs du calibre de Milos Raonic ou de Stan Wawrinka ont eu besoin de beaucoup plus de temps pour atteindre cette même étape.

On notera également que trois joueurs, Albert Ramos (755 minutes, Roland-Garros 2016), Mischa Zverev (763 minutes, Open d'Australie 2016) et Lucas Pouille (786 minutes, US Open 2016), ont eu besoin de plus de 750 minutes chacun pour atteindre les quarts de finale, et qu'aucun d'entre eux n'a gagné le moindre set, ni atteint sa ligne de handicap, au cours du match suivant.

Les parieurs doivent-ils tenir compte du temps passé sur les courts ?

Sur un total de 77 matchs de quarts, de demis ou de finale en Grand Chelem ces trois dernières années, miser à l'aveugle sur le joueur ayant cumulé le moins de temps sur le court aurait permis de gagner 48 paris sur 76 (soit 63,16 %), et une mise de 100 £ sur chacun de ces joueurs (Andy Murray et Milos Raonic ont cumulé un temps identique avant leur rencontre) aurait généré un gain de 281 £, soit un retour sur investissement de 3,70 %.

Bien qu'il s'agisse d'un échantillon limité, il est plutôt encourageant de constater que le marché ne prend pas suffisamment ce facteur en compte dans l'établissement des cotes, et il serait certainement intéressant de mener une analyse à plus grande échelle. De plus, on obtient d'excellents résultats avec un petit échantillon comptabilisant les onze joueurs ayant joué quatre heures de moins (minimum) que leurs adversaires lors de ces derniers tours. Ils sont à l'origine d'un retour sur investissement de 10,45 %, comme le montre la liste ci-dessous.

Analyse de la différence de quatre heures de jeu en quarts de finale

Tournoi

Année

Tour

Joueur 1

Temps joué

Joueur 2

Temps joué

Différence

Cote J1

Mise J1

G/P J1

P/L J1

Mise P&L J1

Retour sur investissement J1

US Open

2016

F

Djokovic

549

Wawrinka

1095

-546

1,35

100

P

-100

-100

-100,00

Open d'Australie

2018

F

Federer

666

Cilic

1031

-365

1,25

100

G

25

-75

-37,50

US Open

2016

QF

Djokovic

312

Tsonga

654

-342

1,16

100

G

16

-59

-19,67

Wimbledon

2018

F

Djokovic

953

Anderson

1279

-326

1,21

100

G

21

-38

-9,50

Roland-Garros

2016

F

Djokovic

765

Murray

1089

-324

1,35

100

G

35

-3

-0,60

Open d'Australie

2017

F

Federer

834

Nadal

1157

-323

2,25

100

G

125

122

20,33

Roland-Garros

2017

F

Nadal

616

Wawrinka

939

-323

1,21

100

G

21

143

20,43

US Open

2016

QF

Monfils

482

Pouille

786

-304

1,24

100

G

24

167

20,88

Wimbledon

2017

QF

Cilic

492

Muller

778

-286

1,23

100

G

23

190

21,11

Wimbledon

2017

F

Federer

612

Cilic

885

-273

1,25

100

G

25

215

21,50

Wimbledon

2018

QF

Federer

377

Anderson

626

-249

1,08

100

P

-100

115

10,45

Grâce à ces données, les lecteurs pourront peut-être peaufiner leurs analyses, et le début imminent de l'US Open nous permettra sans doute d'assister à de nouvelles rencontres entre joueurs fatigués.

Grâce à Pinnacle, profitez des meilleures cotes de tennis en ligne.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.