févr. 28, 2019
févr. 28, 2019

Performances : quand les meilleurs joueurs s'affrontent

Quelles sont les performances des 20 meilleurs joueurs de l'ATP lorsqu'ils s'affrontent ?

Analyse des performances de Djokovic et de Nadal

Peut-on dire que Nadal domine les joueurs de niveau inférieur, mais a du mal à battre les adversaires de haut niveau ?

Quels joueurs sont moins performants face aux 20 meilleurs joueurs de l'ATP ?

Performances : quand les meilleurs joueurs s'affrontent

Credit: Getty Images

Il est déterminant d'obtenir de bons résultats face aux meilleurs du circuit pour avoir une chance de remporter un tournoi majeur en tennis. Cet article se penche sur les performances des 20 meilleurs joueurs actuels du circuit ATP lorsqu'ils s'affrontent et propose un aperçu du profil de ces joueurs : un avantage sur le marché des paris.

Les 20 meilleurs joueurs de l'ATP dans les tournois majeurs

Sur le circuit ATP, il existe 4 principaux niveaux de tournois.  Les plus importants sont les tournois du Grand Chelem, les tournois Masters 1000, les tournois ATP World Tour 500 et, pour finir, les tournois ATP World Tour 250, moins prestigieux. Dans un tournoi 250, il arrive qu'aucun joueur parmi les 20 meilleurs au classement ne participe et il n'est pas improbable que le vainqueur de la compétition n'ait eu à affronter aucun de ces joueurs pour soulever le trophée.

Si l'on compare avec les tournois du Grand Chelem ou les Masters, la configuration est totalement différente. Parmi les cinq tournois du Grand Chelem et les neuf Masters 1000 qui ont eu lieu depuis le début de 2018, le vainqueur de seulement trois des 14 compétitions a dû battre un seul joueur du Top 20.  

De manière générale, lorsqu'on observe les résultats des cinq tournois du Grand Chelem qui ont eu lieu depuis 2018, pour remporter le titre, un joueur ATP a dû battre en moyenne 2,40 joueurs classés parmi les 20 meilleurs.

Dans sept des 14 tournois, soit 50 % des cas, le vainqueur a dû battre trois joueurs du Top 20, alors qu'à Paris, à la fin de la saison, Karen Khachanov a certainement eu le parcours le plus semé d'embûches cette année pour remporter le titre. En effet, le jeune Russe a dû venir à bout de quatre adversaires du Top 20 pour remporter le premier Master de sa carrière.

De manière générale, lorsqu'on observe les résultats des cinq tournois du Grand Chelem qui ont eu lieu depuis 2018, pour remporter le titre, un joueur ATP a dû battre en moyenne 2,40 joueurs classés parmi les 20 meilleurs. Sur cette même période, il fallait en dominer presque autant dans les Masters, soit 2,44. Puisqu'il est assez peu probable qu'un joueur n'ait besoin de vaincre qu'un seul joueur du Top 20 pour remporter le titre (et deux joueurs à battre restant inférieur à la moyenne), il semble évident que le vainqueur d'un tournoi devra très souvent avoir les compétences requises pour dominer plusieurs joueurs classés parmi les 20 meilleurs.

Il est important de prendre en compte cette information, car elle nous permet de déterminer, après analyse, quels joueurs du circuit parmi les principaux ont plus ou moins de chances d'avoir les compétences nécessaires pour accomplir un tel exploit. 

Zoom sur Novak Djokovic et Rafael Nadal

Commençons par jeter un œil aux deux joueurs qui sont actuellement indéniablement les meilleurs sur le circuit masculin : Novak Djokovic et Rafael Nadal. Comme l'indique le tableau un peu plus bas dans cet article, ces deux joueurs se détachent des autres en termes de pourcentages cumulés des services gagnés/breaks face à tous les compétiteurs du circuit : ces chiffres permettent d'évaluer de manière fiable la performance d'un joueur. 

À vrai dire, au global, Nadal possède de meilleurs résultats cumulés (peut-être grâce à ses nombreuses victoires éclatantes sur terre battue, sa surface de prédilection) que Djokovic avec 123,6 % sur 12 mois contre 119,0 % pour Djokovic. Ces deux résultats étant excellents.

Toutefois, l'étude de leurs performances face à des joueurs du Top 20 donne l'avantage à Djokovic. Son pourcentage cumulé des services gagnés/breaks est inférieur avec 113,2 %, mais la baisse du Serbe est moins importante que celle de son rival espagnol, dont le pourcentage s'élève à 112,6 % sur les 12 derniers mois contre les joueurs du Top 20. En effet, le pourcentage cumulé de Djokovic a baissé de 5,8 % (119,0 % - 113,2 %) contre des adversaires du Top 20, alors que celui de Nadal a chuté de 11,0 % (123,6 % - 112,6 %).

Peut-on en conclure que Nadal domine les joueurs de niveau inférieur, mais a plus de mal à battre les adversaires de haut niveau ? Compte tenu de ses excellents résultats face aux 20 meilleurs joueurs, ce type de constat serait sévère. Mais comme nous le disions, les résultats du roi de la terre battue paraissent avantagés par sa capacité à battre à plates coutures les joueurs moins bien classés.

Statistiques des 20 meilleurs joueurs du circuit ATP 

Joueur

Services gagnés sur 12 mois en % (contre tous les adversaires)

Breaks sur 12 mois en % (contre tous les adversaires)

Cumul sur 12 mois en % (contre tous les adversaires)

Services gagnés sur 12 mois en % (contre les adversaires du Top 20)

Breaks sur 12 mois en % (contre les adversaires du Top 20)

Cumul sur 12 mois en % (contre les adversaires du Top 20)

Différence des pourcentages cumulés

 

 

 

 

 

 

 

 

Djokovic

87,9

31,1

119,0

88,2

25,1

113,2

5,8

Nadal

87,4

36,2

123,6

82,5

30,1

112,6

11,0

Zverev A

82,4

28,2

110,6

80,3

18,0

98,2

12,4

Del Potro

87,9

25,9

113,8

86,4

16,0

102,5

11,3

Anderson

89,4

16,0

105,4

84,4

12,7

97,1

8,3

Nishikori

82,1

25,0

107,1

74,8

21,1

95,9

11,2

Federer

91,2

22,4

113,6

89,4

13,0

102,4

11,2

Thiem

83,9

24,5

108,4

77,1

22,6

99,7

8,7

Isner

94,5

9,7

104,2

89,1

4,3

93,4

10,8

Cilic

86,8

21,9

108,7

84,4

20,7

105,0

3,7

Khachanov

86,9

20,0

106,9

81,2

16,9

98,1

8,8

Tsitsipas

85,5

16,0

101,5

76,8

15,0

91,9

9,6

Coric

85,2

25,7

110,9

81,1

19,4

100,5

10,4

Raonic

91,7

15,6

107,3

88,0

11,4

99,4

7,9

Medvedev

81,8

25,2

107,0

78,3

15,5

93,8

13,2

Fognini

75,6

28,8

104,4

70,6

18,3

89,0

15,4

Cecchinato

79,0

19,9

98,9

75,3

27,4

102,6

-3,7

Bautista-Agut

82,8

25,2

108,0

76,0

19,2

95,2

12,8

Schwartzman

73,8

30,7

104,5

60,4

24,3

84,7

19,8

Basilashvili

75,9

20,8

96,7

81,6

14,9

96,5

0,2

Le tableau ci-dessous illustre les résultats des services gagnés/breaks des joueurs du circuit ATP face à tout type d'adversaire sur les 12 derniers mois (au 21 février 2019), et les compare aux résultats des services gagnés/breaks face à des joueurs du Top 20 sur la même période.

Ce qui saute aux yeux, c'est que seul un joueur a réussi à obtenir de meilleurs résultats contre des adversaires du Top 20 que contre des adversaires moins bien classés : Marco Cecchinato.

Cet Italien adepte de la terre battue reste un mystère. Il est difficile d'expliquer pourquoi ses performances sont meilleures face à des joueurs de plus gros calibre (27,4 % de réussite contre des joueurs du Top 20 contre 19,9 % contre les autres). Ses résultats face aux joueurs du Top 20 étant moins fournis que la plupart des joueurs de la liste, cela pourrait expliquer cet écart, même s'il semble évident que ce joueur apprécie les matchs au niveau relevé.

Nikoloz Basilashvili, lui aussi, a réalisé de belles performances face à des adversaires du Top 20, avec des résultats cumulés quasi identiques qu'il s'agisse des 20 meilleurs ou non, même si face au Top 20, son jeu était davantage basé sur un service puissant.

Cette dynamique basée sur le service semble récurrente chez de nombreux joueurs du Top 20 actuel lorsqu'ils affrontaient d'autres adversaires parmi les 20 meilleurs. 12 joueurs sur les 20 ont obtenu plus de 80 % de réussite au service face à un joueur du Top 20 (donc tous, sauf quatre en global), mais seulement sept ont réussi plus de 20 % des breaks (contre 15 en global) face à un adversaire du Top 20. Seuls trois joueurs (Cecchinato, Djokovic et Nadal) y sont parvenus sur plus d'un quart des retours de service.

Au total, seuls sept joueurs ont réussi à dépasser 100 % du rapport cumulé des services gagnés/breaks face à des joueurs du Top 20 : en plus de Djokovic, Nadal et Cecchinato mentionnés précédemment, Juan Martin Del Potro, Roger Federer, Marin Cilic, et Borna Coric y sont parvenus. En revanche, leurs résultats sont bien loin de ceux de Djokovic et de Nadal, ce qui explique pourquoi, très souvent, ils ne parviennent pas à s'imposer lors de tournois majeurs.

Les joueurs moins performants face aux 20 meilleurs joueurs de l'ATP

Cela étant dit, leurs difficultés sont minimes comparées à celles de joueurs tels que Kei Nishikori, John Isner, Stefanos Tsitsipas, Fabio Fognini, ou Diego Schwartzman. Le service de Nishikori est moyen face aux meilleurs, alors que celui de Schwartzman est très faible. Isner a seulement réussi à breaker 4,3 % ses adversaires du Top 20 au cours des 12 derniers mois. Tsitsipas et Fognini, quant à eux, ont des résultats également faibles au service. 

Savoir déterminer si un joueur est capable d'élever son niveau de jeu en avançant dans les grands tournois est la clé. Ces données expliquent en effet pourquoi des joueurs tels que Nishikori, Isner, Raonic et Bautista-Agut ont déçu dans les tournois du Grand Chelem, par exemple, malgré leurs résultats globaux solides et un classement régulier autour des dix meilleurs joueurs du monde. 

Lors des sélections pour les tournois majeurs, il est important de garder en tête les capacités des joueurs à dominer les meilleurs du circuit. S'ils n'en sont pas capables, cela risque d'être compliqué.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.