juin 29, 2017
juin 29, 2017

Stratégie de paris en direct sur le football : que nous apprend la première mi-temps d'un match ?

Pourquoi il est utile d'analyser les performances en première et en seconde mi-temps

Utiliser les données dans une stratégie de paris en direct

Attention aux exceptions à la règle

Stratégie de paris en direct sur le football : que nous apprend la première mi-temps d'un match ?

L'intérêt des paris en direct au football est qu'ils permettent aux parieurs de prendre en compte le déroulement du match et d'anticiper la suite pour parier en meilleure connaissance de cause. La clé de la réussite à cet égard réside peut-être dans l'analyse des performances d'une équipe lors de la première mi-temps et leur comparaison avec celles de la seconde mi-temps. Lisez cet article pour en savoir plus.

Dans un précédent article, nous avons analysé les performances vers lesquelles tendent les équipes selon qu'elles ouvrent la marque ou non et en fonction de leur niveau ; nous avons également vu comment tirer parti de ces informations. Cependant, dans la mesure où le football est un sport qui compte peu de buts par match, il peut se révéler difficile de trouver des occasions de paris intéressantes une fois que les événements les plus importants du match se sont produits.

Pourquoi il est utile d'analyser les performances en première et en seconde mi-temps

Si les performances des équipes après avoir marqué ou concédé le premier but connaissent une tendance relativement stable d'une saison à l'autre, les premiers buts posent un autre problème : il est difficile de prévoir à quel moment ils se produiront.

Les parieurs peuvent s'appuyer sur différentes informations pour développer leur stratégie de paris en direct. On trouve sur Internet des statistiques en abondance sur les performances des équipes en première et en seconde mi-temps, potentiellement plus utiles que l'analyse de leurs résultats après le premier but du match.

Les parieurs peuvent compter sur des performances régulières entre les deux mi-temps des matchs pour la majorité des équipes et, par ailleurs, le niveau général est établi très tôt dans la saison.

La bonne nouvelle, c'est que de nombreuses équipes sont relativement régulières dans leurs performances entre les deux mi-temps des matchs. Cela peut sembler évident dans la mesure où, comme nous le savons depuis le précédent article, les équipes qui sont les premières à marquer gagnent 69 % du temps : logiquement, si elles prennent la tête lors de la première mi-temps, elles tiennent souvent jusqu'à la fin du match.

Mais les choses ne sont pas aussi simples qu'on pourrait le croire. Prenons un exemple : si une équipe remporte la première mi-temps 2-0, elle peut ensuite égaliser ou même perdre 1-0 lors de la seconde et obtenir quand même le résultat final souhaité. Dans ce cas, sa performance est moins bonne après la mi-temps, ce qui ne l'empêche pas de gagner le match.

Utiliser les données dans une stratégie de paris en direct

Comme le montre le tableau suivant, la majorité des équipes obtient des résultats très similaires lors des deux mi-temps du match. Cela montre la différence (en points par match) pour la première et la seconde mi-temps, en partant de l'hypothèse qu'un résultat se décide à chaque série de 45 minutes de jeu. Les données couvrent 100 saisons des différentes équipes sur les cinq dernières années en Premier League, avec des différences positives et négatives.

Différence entre la première et la seconde mi-temps (nombre de points par match)

Différence entre la première et la seconde mi-temps (nombre de points par match)

Nombre d'équipes

0-0,10

33

0,11-0,25

33

0,26-0,5

27

> 0,5

7

Comme nous pouvons le voir, les deux tiers des équipes ont au maximum un quart de point par match de différence entre leurs performances sur les deux mi-temps. Par ailleurs, la forme générale de la tendance saisonnière s'établit statistiquement assez vite.

Le tableau suivant montre la différence entre les deux mi-temps en points par match, en comparant la première moitié de la saison avec la saison dans son ensemble. Nous avons déjà eu l'occasion d'étudier l'importance des six premiers matchs de la saison : nous savons donc qu'il est essentiel de faire ce genre de comparaison.

Différence entre les performances en première mi-temps après 19 et 38 matchs (nombre de points par match)

Différence entre les performances en première mi-temps après 19 et 38 matchs (nombre de points par match)

Nombre d'équipes

0-0,10

41

0,11-0,25

38

0,26-0,5

21

> 0,5

0

Quatre fois sur cinq, la performance d'une équipe en première mi-temps après 19 matchs reste à moins d'un quart de point par match d'écart par rapport à ce chiffre à la fin de la saison. Nous avons toutefois besoin d'indications avant la mi-saison pour élaborer notre stratégie de paris : bonne nouvelle, les chiffres se trouvent toujours à moins d'un quart de point d'écart pour les deux tiers des équipes après seulement 10 matchs, comme l'illustre le tableau suivant.

Différence entre les performances en première mi-temps après 10 et 38 matchs (nombre de points par match)

Différence entre les performances en première mi-temps après 10 et 38 matchs (nombre de points par match)

Nombre d'équipes

0-0,10

32

0,11-0,25

33

0,26-0,5

29

> 0,5

6

D'après les informations suivantes, on peut établir que, pour les deux tiers des équipes, les performances en première mi-temps après 10 matchs s'écartent d'un quart de point par match au maximum pour le reste de la saison. Nous savons également qu'un nombre équivalent d'équipes présentent des résultats similaires pendant la première et la seconde mi-temps des matchs. Il est donc possible de faire une estimation raisonnable des performances des équipes après la mi-temps à partir de leurs résultats en première mi-temps, après seulement un quart de la saison.

Attention aux exceptions à la règle

Il y aura toujours des exceptions à la tendance que nous venons de voir se dessiner ; elles concernent généralement les équipes intermédiaires du tableau, qui sont souvent les plus difficiles à prédire. Par exemple, Crystal Palace est l'équipe qui a connu la plus grosse montée en puissance entre la première et la seconde mi-temps pendant la saison 2016-2017 de la Premier League, avant de terminer 14e. À l'inverse, les résultats de Stoke City, qui s'est retrouvée une place plus haut dans le tableau, ont affiché la plus forte baisse parmi les équipes entre les deux mi-temps.

Plusieurs facteurs peuvent jouer sur les exceptions à la règle précédente : l'impact des championnats de coupe sur les performances en Premier League, l'exclusion d'un joueur essentiel en raison d'une blessure ou un changement de manager ne représentent que quelques-uns des exemples à prendre en compte.

Les données précédentes indiquent que les parieurs peuvent compter sur des performances régulières entre les deux mi-temps des matchs pour la majorité des équipes et que, par ailleurs, le niveau général est établi assez tôt dans la saison. On peut s'attendre à une évolution très limitée des performances d'une équipe et du résultat après les 45 premières minutes d'un match de 90 minutes : par conséquent, la première mi-temps peut servir de guide pour parier en direct sur la seconde mi-temps.

Vous avez encore besoin d'aide pour développer votre stratégie de paris ? Apprenez à calculer le nombre attendu de buts au football.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.