close
nov. 14, 2017
nov. 14, 2017

Quel est l'impact de la trêve internationale sur les paris au football ?

Quel est l'impact de la trêve internationale sur les paris au football ?

Si les supporters de football ont tendance à détester les trêves internationales pendant la saison, il peut être intéressant pour les parieurs expérimentés d'analyser l'échantillon de données disponible. Les trêves internationales qui ponctuent la saison ont-elle une influence sur les performances de certaines équipes ? Lisez cet article pour le savoir.

On suppose généralement que les grandes équipes pâtissent des trêves internationales. Nombreux sont les gens qui considèrent qu'il est plus probable d'assister à des résultats surprenants lors de la reprise du football national. Après tout, les équipes d'élite voyagent aux quatre coins du monde pour représenter leur pays : elles se retrouveront donc épuisées au moment d'affronter un outsider.

L'écart de buts de Tottenham lors des matchs qui suivent la trêve internationale est de seulement +2, et celui de Liverpool de +4. Les quatre autres équipes affichent une différence d'au moins +26 par rapport à leurs matchs.

Il est certainement exact que, au cours des dernières années, des résultats étonnants ont directement suivi la trêve du football international. Par exemple, Manchester United et Arsenal ont toutes deux perdu à Norwich en 2013, et tant Manchester City que Chelsea et Liverpool ont récemment essuyé une défaite à Crystal Palace.

Ces résultats improbables ont-ils engendré un biais de confirmation ? Les grandes équipes sont-elles vraiment à la peine lors des matchs qui suivent les trêves internationales, ou les revirements de situation occasionnels restent-ils simplement gravés dans les esprits ?

Par chance, il est très facile de compiler les données dont nous avons besoin, car elles sont disponibles en abondance sur Internet. On peut examiner les cinq dernières années de trêves de mi-saison pour les matchs internationaux afin de comparer les résultats des matchs qui les suivent directement à ceux des autres rencontres.

Le « Big Six » de la Premier League a disputé 20 ou 21 matchs de championnat après des trêves internationales entre août 2012 et mai 2017. Voici la comparaison entre leur nombre de points moyen par match lors de ces rencontres et leurs résultats le reste du temps.

Comparaison du nombre de points par match du Big Six par rapport aux trêves internationales

Équipe

Points par match au total

Points par match après la trêve internationale

Points par match lors des autres matchs

Différence

Tottenham Hotspur

2,17

2,57

2,13

0,44

Manchester United

2,06

2,31

2,03

0,28

Arsenal

2,29

2,43

2,28

0,15

Manchester City

2,28

2,14

2,29

-0,15

Chelsea

2,16

2,00

2,19

-0,19

Liverpool

1,94

1,64

1,98

-0,34

Dans le cas de Chelsea et de Manchester City en particulier, la différence est négligeable. C'est Liverpool qui a connu la plus grande évolution, et, malheureusement pour eux, elle est négative.

Leur écart de buts lors des matchs qui suivent la trêve internationale est également de tout juste +4. C'est mieux que les Spurs (+2), mais les quatre autres équipes affichent toutes au moins +26 par rapport à leurs matchs.

Les recherches menées dans le cadre de cet article ont révélé un renseignement intéressant. Il est devenue monnaie courante que les six grandes équipes s'affrontent le weekend suivant une trêve internationale.

Depuis novembre 2013, chaque reprise du Championnat d'Angleterre de football après une trêve internationale a opposé des équipes du Big Six. Si l'on jette un coup d’œil à la liste des rencontres, on remarque que c'est également valable jusqu'à la fin de la saison 2017-2018.

Il semblerait que le système informatique qui calcule l'agenda récompense les supporters désespérés par d'ennuyeux matchs amicaux internationaux. Après une trêve lassante, ils récoltent une rencontre alléchante à la reprise du football national.

Mais cela signifie que notre échantillon de matchs post-trêve internationale comprend 16 matchs opposant les équipes du Big Six. Pour déterminer si les résultats improbables sont plus courants, il est nécessaire de regarder du côté du nombre de points moyen par match des grandes équipes face au reste du championnat. Le tableau suivant présente ces statistiques.

Comparaison du nombre de points par match du Big Six par rapport aux trêves internationales

Équipe

Points par match au total

Points par match après la trêve internationale

Points par match lors des autres matchs

Différence

Manchester United

1,88

2,14

1,85

0,29

Arsenal

1,96

2,15

1,94

0,21

Chelsea

2,04

2,10

2,03

0,07

Manchester City

2,04

2,05

2,04

0,01

Tottenham Hotspur

1,90

1,81

1,91

-0,10

Liverpool

1,81

1,45

1,85

-0,40

Pris dans son ensemble, le Big Six atteint 2,15 points par match en moyenne face aux autres équipes en dehors des rencontres suivant directement une trêve internationale, contre 2,18 juste après. Cette différence est négligeable en vérité, et, pour ce que cela vaut, leurs performances augmentent plutôt qu'elles ne diminuent.

Le tableau ci-dessus montre que la moitié des équipes obtiennent de meilleurs résultats, l'autre moitié de moins bons, et que le vrai outsider du premier tableau est Tottenham Hotspur. En effet, lors des six grandes confrontations qui ont suivi les trêves internationales ces cinq dernières saisons, le club a obtenu des résultats pitoyables.

Sur les sept rencontres disputées, il a fait match nul à deux reprises et perdu cinq fois. Dans toutes les défaites, l'équipe a concédé au moins quatre buts ; cela dit, pour être juste envers elle, toutes étaient antérieures à 2015, et elle est devenue très difficile à battre depuis qu'elle est entraînée par Mauricio Pochettino.

Il faudra qu'elle le reste, car, en 2017-2018, elle se rendra à Arsenal et à Chelsea après des trêves internationales ; d'après l'historique de Tottenham, il est possible qu'elle peine à obtenir des résultats positifs.

Depuis novembre 2013, chaque reprise du Championnat d'Angleterre de football après une trêve internationale a opposé des équipes du Big Six.

Du point de vue des buts marqués et concédés, il n'y a pas grande différence. La différence de points par match des équipes du Big Six augmente en fait de 0,17 après les trêves internationales. Ce n'est pas suffisant pour avoir un impact sur de nombreux résultats, et on ne constate pas le déclin auquel on aurait pu s'attendre : c'est bon à savoir pour engager des paris Plus de / moins de.

Le nombre total de buts reste lui aussi plus ou moins constant. S'il augmente lors de la reprise du football national (de 2,91 à 3,04 points par match), il reste toujours au-dessus de 2,5 buts en moyenne dans une optique de paris.

L'expression « en moyenne » est essentielle ici. Il y a très peu de différence entre les chiffres globaux lorsque le Big Six affronte le reste du championnat. Il y a toujours la possibilité d'un retournement de situation, mais, pour un parieur, il est difficile de le prédire avec précision.

Avec seulement six défaites à leur actif au cours des trois dernières saisons face à de plus petites équipes après des trêves internationales, les grandes équipes du Big Six se révèlent à même de gérer le fait que leurs joueurs représentent leur pays. Ne vous attendez pas trop souvent à l'inattendu dans ces matchs, car il n'est pas au programme.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.