sept. 29, 2017
sept. 29, 2017

Les paris sur les corners au football : un marché méconnu mais intéressant

Découvrez les bases des paris sur les corners au football

Explorez les statistiques utiles pour parier sur les corners

Les paris sur les corners au football : un marché méconnu mais intéressant
Vous seriez bien en peine de trouver un bookmaker qui ne rassemble pas une foule de données pour établir ses cotes sur le football ; cela étant, c'est peut-être en s'éloignant des marchés classiques de type 1x2 et handicap que vous aurez une chance de tirer parti des écarts constatés. Lisez la suite pour savoir comment profiter d'un de ces marchés d'un autre genre : les paris sur les corners.

Dans le domaine des paris, les marchés de niche sont souvent sources de valeur, que l'on possède une expertise en matière de paris sur le handball ou une longue expérience de paris sur les Oscars. Là où le parieur en sait plus que le bookmaker, il y a de l'argent à gagner.

Pourquoi parier sur les corners

Les paris sur les corners au football ont gagné en popularité ces dernières années. Non seulement ce marché offre une chance aux parieurs avertis de tirer parti du manque de connaissances du bookmaker ou du peu d'attention qu'il prête aux petits détails, mais il présente aussi de grandes variations des cotes en direct.

Les choses ne sont pas aussi simples que de dire : c'est l'équipe favorite des paris qui se verra accorder le plus de corners.

Les paris sur les corners au football n'ont pas grand-chose à voir avec d'autres marchés, comme les 1x2 et les handicaps. Le résultat d'un match est parfois corrélé au nombre de corners de chaque équipe, mais pas toujours. Dans la mesure où le football est un sport qui compte peu de buts par rencontre, les matchs nuls et les victoires de l'outsider y sont plus faciles à obtenir qu'ailleurs.

Même si l'outsider arrache une victoire 1-0 ou parvient à maintenir une égalité 0-0, le nombre de corners de chaque équipe tend à suivre de manière plus fiable les attentes d'avant-match. Lorsque nous aurons examiné les facteurs susceptibles d'influencer le nombre de corners dans un match et analysé les statistiques historiques, les paris sur les corners au football vous sembleront plus attractifs.

Comment parier sur les corners

Pinnacle propose trois marchés différents de paris sur les corners : les totaux, les handicaps et les Money Lines, sur tous les grands championnats européens de football ainsi que la Ligue des champions. 

Dans le cas des paris sur le total de corners, le bookmaker donne un chiffre correspondant au nombre cumulé de corners attendu ; les joueurs peuvent miser sur le fait que le nombre de corners du match sera supérieur ou qu'il sera inférieur à ce chiffre. 

S'il y a un lien direct entre le nombre de tirs et le nombre de corners, les équipes qui se déploient sur l'ensemble du terrain ou font beaucoup de passes longues ont également plus de chances de voir le ballon finir en corner après avoir été dévié ou renvoyé.

Les paris à handicap sur les corners suivent le même format qu'en NFL, qu'au basketball et que dans tous les autres sports : le bookmaker donne un avantage (indiqué par le signe +) à une équipe et un désavantage (indiqué par le signe -) à l'autre pour rééquilibrer les chances.

Par exemple, dans un match opposant Sunderland et Manchester City, les premiers pourraient partir avec +3 corners et les seconds avec -3. Pour que les paris sur Manchester City soit gagnants, l'équipe devrait alors obtenir quatre corners de plus que Sunderland, car son résultat équivaudrait à +1 corner après application du handicap. Il suffirait à Sunderland de se voir accorder plus, autant ou au maximum deux corners de moins que ses adversaires pour que les parieurs qui ont misé sur elle l'emportent.

Le marché des paris Money Line sur les corners est très simple : il s'agit d'un simple duel pour savoir qui se verra accorder le plus de corners pendant les 90 minutes de jeu (ou pendant le temps restant dans le cas des paris en direct).

Analyse des paris sur les corners

Au football, un corner peut se produire dans plusieurs situations. Il est couramment admis qu'ils arrivent par séries. Cela ne signifie pas qu'un corner est toujours suivi d'un autre, mais qu'ils peuvent survenir par vagues de deux, trois ou plus coup sur coup.

Si vous savez parier sur les corners, il vous reste à déterminer quelles sont les équipes les plus susceptibles de se voir accorder ou de concéder des corners. Du côté des corners en leur faveur, les tirs des coéquipiers jouent beaucoup : leur abondance indique une suprématie offensive, et ils sont souvent déviés ou arrêtés, ce qui peut aboutir à un corner.

Le tableau suivant présente les cinq équipes qui ont atteint la moyenne de tirs par match la plus élevée en Premier League depuis le début de la saison 2012-2013 :

Nombres moyens de tirs par match les plus élevés en Premier League

Équipe
2012-2013
2013-2014
2014-20152015-20162016-2017*Moyenne
Liverpool 19,5 17,1 15,5 16,6 16,9 17,1
Manchester City 17,3 17,7 17,6 16,2 16,0 17,0
Tottenham Hotspur 17,9 15,2 13,9 17,3 17,6 16,4
Chelsea 16,5 18,2 14,8 13,8 14,3 15,5
Arsenal 15,7 13,8 16,1 15,1 15,8 15,3

Si l'on compare ces chiffres à un tableau des cinq équipes ayant enregistré le plus de corners par match en moyenne sur la même période, le lien apparaît rapidement :

Nombres moyens de corners par match les plus élevés en Premier League

Équipe2012-20132013-20142014-20152015-20162016-2017*Moyenne
Manchester City 7,1 7,5 7,2 6,8 7,0 7,1
Tottenham Hotspur 6,9 6,1 5,9 6,7 6,9 6,5
Liverpool 7,5 5,9 5,2 7,0 6,1 6,3
Arsenal 6,8 5,6 6,7 6,0 5,6 6,1
Chelsea 6,3 6,6 6,0 6,3 5,3 6,1

On peut appliquer la même approche pour savoir quelles équipes sont les plus susceptibles de concéder des corners au cours d'un match. Les statistiques de tirs de l'adversaire et de blocages pendant la rencontre mettent en évidence les équipes qui se trouvent en mauvaise posture et risquent davantage de concéder des corners.

Le tableau ci-dessous montre les équipes qui ont été exposées, en moyenne, au plus grand nombre de tirs par matchs en Premier League depuis le début de la saison 2012-2013 (l'échantillon ne comportait que les équipes ayant joué en Premier League pendant les cinq saisons) :

Nombres moyens de tirs adverses par match les plus élevés en Premier League

Équipe2012-20132013-20142014-20152015-20162016-2017*Moyenne
Sunderland 16,7 16,7 16,5 15,0 18,2 16,6
West Ham 16,4 17,9 15,5 13,7 13,4 15,4
WBA 15,6 13,0 14,4 14,4 13,6 14,2
Swansea 14,9 12,7 14,6 13,7 14,3 14,0
Stoke City 14,3 14,4 12,0 14,1 14,7 13,9

Sans surprise, les équipes de la ligue qui ont dû faire face au plus grand nombre de tirs sont aussi celles qui ont connu le plus de blocages en moyenne depuis 2012-2013 :

Nombres moyens de blocages par match les plus élevés en Premier League

Équipe
2012-20132013-20142014-20152015-20162016-2017*Moyenne
Sunderland 4,7 3,8 4,4 3,8 4,3 4,2
West Ham 4,4 5,2 4,3 4,2 3,0 4,2
Stoke City 4,2 4,1 3,5 3,9 4,3 4,0
WBA 4,2 3,3 4,1 4,5 3,7 4,0
Swansea 4,2 3,1 3,8 3,5 3,8 3,7

Le tableau des équipes qui ont atteint le plus grand nombre de corners concédés par match en moyenne montre toute la valeur potentielle des statistiques précédentes pour les paris sur les corners :

Nombres moyens de corners adverses par match les plus élevés en Premier League

Équipe2012-20132013-20142014-20152015-20162016-2017*Moyenne
Stoke City 5,9 6,0 6,1 6,3 7,1 6,3
Sunderland 6,7 5,7 5,8 6,0 6,5 6,1
West Ham 5,7 6,8 5,6 5,2 4,9 5,6
WBA 6,6 4,9 5,0 5,8 5,5 5,6
Swansea 4,9 5,0 5,5 5,2 4,9 5,1
* Données correctes au 10/02/2017

La tactique en complément des statistiques

Les statistiques précédentes ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte pour parier sur les corners. Les forces et les faiblesses de l'équipe, ainsi que la tactique qu'elle applique pendant le match, peuvent avoir une grande incidence sur le nombre de corners qu'elle obtiendra ou concèdera.

L'abondance des tirs indique une suprématie offensive, et ils sont souvent déviés ou arrêtés, ce qui peut aboutir à un corner.

S'il y a un lien direct entre le nombre de tirs et le nombre de corners, les équipes qui se déploient sur l'ensemble du terrain ou font beaucoup de passes longues ont également plus de chances de voir le ballon finir en corner après avoir été dévié ou renvoyé : voilà une autre raison qui explique pourquoi des clubs comme Manchester City, Tottenham et Liverpool se retrouvent sur le podium du nombre moyen de corners obtenus par match.

Il faut bien noter, quand on parie sur les corners au football, que les choses ne sont pas aussi simples que de dire : c'est l'équipe favorite des paris qui se verra accorder le plus de corners, et c'est probablement celle qui obtiendra le plus de corners qui remportera le match. Dans l'échantillon de la Premier League que nous avons examiné, moins de 3 % des corners ont donné lieu à un but depuis le début de la saison 2012-2013.

Malgré l'absence de corrélation entre le résultat du match et le nombre de corners accordés ou concédés, les paris sur les corners restent un marché intéressant qui offre l'occasion aux parieurs de prendre l'avantage sur le bookmaker.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.