mars 12, 2022
mars 12, 2022

Guide des paris sur les cartons au football

Découvrez les paris sur les cartons en football

Apprenez les bases des paris sur les cartons

Utilisez les statistiques des saisons précédentes pour déjouer les bookmakers

Impact de la VAR sur les matchs

Guide des paris sur les cartons au football

Depuis quelques temps, les marchés populaires que sont le 1X2, le handicap et les totaux sont éclipsés par un nouveau genre de paris. Les parieurs chevronnés s'intéressent désormais aux cartons distribués lors des matchs de football. Cet article explique le concept de pari sur les cartons et indique les statistiques sur lesquelles vous pouvez fonder vos paris.

Nous avons déjà expliqué comment les parieurs peuvent tirer profit d'un sport peu connu ou d'une niche dans des sports populaires, notamment en pariant sur le golf ou en devenant des experts en paris sur les corners au football.

Pour garantir leur réussite, les parieurs utilisent souvent des informations que les autres n'ont pas afin d'exploiter des écarts avec les cotes définies par un bookmaker. Cependant, même sans ces informations, vous pouvez toujours faire des pronostics gagnants, notamment en pariant sur les cartons distribués au football.

Avantages des paris sur les cartons

Il serait naïf de penser que les bookmakers ne fondent pas leurs cotes sur des statistiques et des connaissances approfondies du sport. Cependant, les marchés de paris les plus populaires (1X2, handicap et totaux) monopolisent le temps et les ressources disponibles afin de garantir des cotes aussi précises que possible.

Les parieurs peuvent tirer profit du manque de ressources dédiées aux cotes des cartons au football pour trouver facilement des écarts. En outre, le football étant un sport dans lequel les scores restent faibles, une approche analytique portera davantage ses fruits dans les paris sur les cartons que dans les autres types de paris cités précédemment.

Fonctionnement des paris sur les cartons

Les marchés disponibles pour ce genre de paris diffèrent en fonction des bookmakers. Pinnacle propose le handicap et les totaux pour la Champions League, la Premier League, La Liga, la Bundesliga et la Serie A. Ces marchés reposent tous sur un système de points. Un carton jaune remporte un point, tandis qu'un carton rouge en rapporte deux. Étant donné que deux cartons jaunes débouchent sur un carton rouge, cette situation remporte trois points (un pour le carton jaune et deux pour le carton rouge obtenu après distribution du second carton jaune).

Dans les paris sur le nombre total de cartons, le bookmaker ajoute les points remportés selon le nombre de cartons, et le parieur mise sur un nombre inférieur ou supérieur au chiffre calculé par le bookmaker.

Les outsiders vont davantage chercher le ballon et tacler leurs adversaires, s'exposant ainsi à plus de fautes par match

Prenons l'exemple d'un match opposant Manchester City et Crystal Palace. Le nombre total de cartons est estimé à 4,5. Si Manchester City écope de deux cartons (2 points) et Crystal Palace de trois cartons (3 points), seuls les paris over seront gagnants.

Le handicap fonctionne de la même façon pour les paris sur les cartons que pour les autres marchés. Le bookmaker attribue un + ou un - à chaque équipe afin de corriger tout potentiel biais.

Reprenons notre exemple et imaginons que le bookmaker attribue les handicaps suivants pour les cartons : Manchester City -1 et Crystal Palace +1. Manchester City devrait alors remporter deux points de plus que Crystal Palace pour qu'un pari à handicap sur cette équipe soit gagnant. Si Crystal Palace venait à remporter un nombre égal ou supérieur de points, seuls les paris sur cette équipe seraient gagnants. (Dans le cas où Manchester City remporterait un point de plus que Crystal Palace, il y aurait un match nul.)

Analyse des paris sur les cartons pour la saison 2013−2014

Les données de la saison 2013−2014 de la Premier League révèlent que de nombreux facteurs doivent être pris en compte avant de réaliser des paris sur les cartons. Le nombre de tacles par match (TPM), le nombre de fautes par match (FPM) et le nombre moyen de cartons par match (CPM) sont des statistiques particulièrement intéressantes.

Dans le tableau ci-dessous, nous avons établi le nombre moyen de TPM, de FPM et de CPM pour chaque équipe participant actuellement à la Premier League à partir des données 2013−2014 :

TPM, FPM et CPM moyens pour les équipes de la Premier League en 2013−2014

ÉquipesTPM moyenFPM moyenCPM moyen
Arsenal 18,8 9,6 1,5
Bournemouth 16,9 9,8 1,4
Burnley 15,9 10,9 1,8
Chelsea 19,3 10,6 1,8
Crystal Palace 19,7 12,5 1,8
Everton 18,9 10,1 1,6
Hull City 18,7 11,1 1,7
Leicester City 19,9 11,6 1,5
Liverpool 21,4 10,7 1,6
Manchester City 18,8 10,9 1,9
Manchester United 18,9 12,1 1,9
Middlesbrough 20,4 12,2 2,0
Southampton 20,2 11,7 1,6
Stoke City 17,6 11,8 1,9
Sunderland 18,3 11,3 2,0
Swansea City 17,2 10,6 1,5
Tottenham Hotspur 20,1 11,6 2,0
Watford 18,6 13,2 2,2
WBA 17,5 11,1 1,8
West Ham 16,9 10,8 1,8
Moyenne 18,7 11,2 1,8

Étonnamment, les équipes qui favorisaient la possession de balle lors de la saison 2013−2014, comme Tottenham Hotspur et Manchester United, ont réalisé un nombre de FPM supérieur à la moyenne et reçu un nombre de CPM supérieur à la moyenne. À l'inverse, les équipes défensives de cette saison, comme WBA et West Ham, ont enregistré des nombres de TPM, de FPM et de CPM inférieurs à la moyenne.

Certaines équipes de la Premier League poussent leurs adversaires à commettre davantage de fautes et à recevoir plus de cartons que d'autres. Le tableau ci-dessous, réalisé à partir des mêmes données que le précédent, le prouve bien :

FPM et CPM moyens des adversaires des équipes de la Premier League en 2013−2014

ÉquipesFPM moyen de l'adversaireCPM moyen de l'adversaire
Arsenal 11,3 2,0
Bournemouth 12,2 1,9
Burnley 11,1 1,8
Chelsea 12,5 2,4
Crystal Palace 11,6 1,7
Everton 11,8 1,7
Hull City 11,1 1,6
Leicester City 9,4 1,6
Liverpool 11,3 1,9
Manchester City 10,1 1,8
Manchester United 11,1 1,8
Middlesbrough 10,8 1,7
Southampton 10,7 1,4
Stoke City 11,4 1,7
Sunderland 11,5 1,7
Swansea City 11,8 1,9
Tottenham Hotspur 11,1 2,0
Watford 11,5 1,5
WBA 10,8 1,4
West Ham 11,6 1,7
Moyenne 11,2 1,8

Notez toutefois que ces tableaux ne précisent pas les circonstances dans lesquelles ces fautes ont été commises et ces cartons distribués (par exemple, si l'équipe est l'outsider ou le favori, si elle est en train de gagner ou de perdre). Les outsiders vont davantage chercher le ballon et tacler leurs adversaires, s'exposant ainsi à plus de fautes par match, tandis qu'une équipe en train de perdre (qu'elle soit ou non l'outsider) va se résoudre à la même stratégie à un stade plus avancé du match.

Même s'il peut être intéressant d'évaluer l'impact des nouvelles règles sur ce genre de paris, la plupart des cartons sont distribués suite à des fautes. Dans l'échantillon ci-dessus, moins de 1 % des cartons pénalisait une simulation, un maillot retiré lors d'une célébration ou l'entrée sans autorisation sur le terrain (quelques exemples de fautes moins connues qui peuvent être sanctionnées par un carton).

Le rôle de l'arbitrage dans les paris sur les cartons

Les deux équipes qui s'affrontent sur le terrain ne sont pas les seules à pouvoir influencer le nombre de cartons distribués lors d'un match de football. Les cartons sont attribués sur décision de l'arbitre. Or, même si les arbitres appliquent tous les mêmes règles, certains distribuent plus de cartons que d'autres.

Le tableau ci-dessous indique le nombre moyen de CPM distribués par les arbitres de Premier League lors de la saison 2013−2014 :

Nombre moyen de CPM par arbitre en Premier League en 2013−2014

Arbitre2013−20142014−20152015−20162016−2017Moyenne
Andre Marriner 3,8 4,4 3,7 3,8 3,9
Anthony Taylor 3,6 3,9 3,6 4,2 3,8
Craig Pawson 2,8 3,6 3,2 4,1 3,4
Graham Scott 4,3 3,2 3,8
Jonathan Moss 3,2 3,9 3,0 4,5 3,7
Kevin Friend 3,3 4,3 3,1 4,5 3,8
Lee Mason 3,0 3,0 2,6 3,7 3,1
Mark Clattenburg 3,5 3,5 3,4 3,5 3,5
Martin Atkinson 3,3 4,1 3,4 3,7 3,6
Michael Oliver 3,6 3,5 3,6 3,5 3,6
Mike Dean 3,8 4,4 3,5 4,3 4,3
Mike Jones 3,2 3,1 3,0 3,4 3,2
Neil Swarbrick 3,6 4,1 3,2 3,9 3,7
Paul Tierney 3,0 2,9 3,0
Robert Madley 3,4 2,55 2,9 4,1 3,2
Roger East 4,2 3,2 2,9 3,8 3,5
Stuart Attwell 3,3 3,2 3,3


Parier sur les cartons pour la saison 2021−2022 de football

En analysant les données disponibles pour les saisons 2016−2017 à 2020−2021, il est possible de prendre en considération le nombre de cartons distribués aux équipes, l'influence de leurs tactiques respectives sur leur probabilité de recevoir des cartons, la propension de l'arbitre à distribuer des cartons (jaunes et/ou rouges) et le rôle de l'arbitre assistant vidéo.

En moyenne, 3,45 cartons sont distribués lors d'un match de Premier League. Les bookmakers définissent donc généralement la ligne du marché Total autour de 3,5. Au cours des cinq dernières saisons complètes de Premier League, entre deux et quatre cartons jaunes étaient distribués dans 58 % des matchs.

yellow-cards-in-PL.jpg

Le marché du handicap fonctionne ici de la même façon que dans les autres paris : une équipe se voit attribuer un avantage (souvent +0,5) pour prendre en compte la probabilité que l'autre équipe est susceptible de recevoir davantage de cartons.

Si l'équipe évoluant à domicile a un handicap de +0,5, cela signifie que l'équipe qui se déplace (visiteur) doit recevoir au moins un carton de plus que son adversaire pour qu'un pari sur cette équipe soit gagnant.

À l'instar des buts, les cartons jaunes et rouges sont assez rares, donc il est pertinent d'effectuer des recherches avant de miser.

Les paris sur les cartons sont influencés par de nombreux autres facteurs ; les cartons sont par exemple plus nombreux lors des derbys entre villes voisines. Toutefois, les statistiques fournies ci-dessus vous donneront un avantage certain sur les autres parieurs, et surtout, sur le bookmaker.

Vous savez à présent comment parier sur les cartons au football et comment analyser les statistiques qui peuvent vous aider à gagner vos paris. Il ne vous reste plus qu'à mettre vos connaissances en pratique !

Étude de cas : parier sur les cartons en Premier League

En regardant les statistiques des matchs de Premier League qui se sont déroulés le week-end du 19 février 2022, on observe que la ligne du nombre total de cartons était de 3,5 pour cinq des dix matchs, 4 pour quatre autres matchs, et 2,5 pour le dernier. Ces lignes ont probablement été définies en fonction des précédentes statistiques sur les cartons des équipes. Pourtant, une autre tendance se dessinait clairement.

Le seul match pour lequel la ligne du nombre total de cartons était de 2,5 était Liverpool contre Norwich. L'équipe à domicile était de loin la favorite du week-end avec une cote très faible. Comme tout le monde s'attendait à ce que Liverpool gagne facilement sans trop de résistance sur le terrain, les bookmakers ont estimé qu'il y aurait peu de cartons distribués pendant le match. Même si le match s'est révélé plus serré que prévu, Norwich ayant ouvert le score, et malgré la présence de l'arbitre le plus sévère de la compétition, un seul carton jaune a été distribué au cours du match.

À l'inverse, les quatre matchs évalués à quatre cartons étaient disputés par quatre des cinq équipes favorites avec les plus fortes cotes. Plus le match est serré, plus la probabilité de cartons jaunes est élevée.

Plus le match s'annonce serré, plus la probabilité de cartons augmente, mais il est aussi plus difficile de déterminer quelle équipe en recevra le plus 

Les paris à handicap suivent une logique similaire. Dans huit des dix matchs, une équipe avait un handicap de +0,5 et l'autre de -0,5, et dans chaque cas, le favori qui gagnait remportait l'avantage de +0,5. L'outsider devant généralement se montrer plus défensif, on peut s'attendre à ce qu'il reçoive le plus de cartons, et cette affirmation s'est vérifiée dans cinq des huit matchs.

Aucun handicap n'était défini pour les deux autres rencontres (la ligne était à 0). Or, ce sont pour ces matchs que les deux équipes avaient les cotes les plus proches pour la ligne Pari sur le vainqueur. Plus le match s'annonce serré, plus la probabilité de cartons augmente, mais il est aussi plus difficile de déterminer quelle équipe en recevra le plus.

Analyse du pari sur les cartons

Même s'il serait peu prudent d'écarter tout risque d'exclusion (en particulier lors de derbys animés entre villes voisines), seuls 218 cartons rouges ont été distribués au cours des 1 900 matchs de Premier League organisés entre le début de la saison 2016−2017 et la fin de la saison 2020−2021, soit un peu plus d'un par semaine de match.

Par conséquent, dans la plupart des cas, vos paris sur les marchés des cartons reposeront entièrement sur le nombre de cartons jaunes.

La distribution des cartons jaunes est de 52 %−48 % en faveur de l'équipe visiteur.

Même si les lignes des cartons sont généralement applicables aux matchs individuels, il n'y a pas réellement de corrélation entre le nombre de points remportés par une équipe au cours de la saison et le nombre de cartons qu'elle ou que ses adversaires reçoivent.

Dans ce marché, jouer à domicile n'est pas non plus un véritable avantage ; les équipes à domicile reçoivent tout juste un peu moins de cartons. Alors que les équipes à domicile marquent 55% du nombre total de buts et obtiennent la même proportion de corners, la distribution des cartons jaunes est de seulement 52 %−48 % en faveur de l'équipe visiteur.

Le nombre total de cartons pour les équipes ayant participé à l'ensemble des cinq dernières saisons de la Premier League correspond généralement aux estimations, mais il existe quelques exceptions :

cards-for-and-against.png

Manchester City et Liverpool dominant le classement sur cette période, on pouvait s'attendre à ce que la répartition des cartons entre ces équipes et leurs adversaires soit déséquilibrée. Pourtant, cela n'a pas été le cas.

Par conséquent, les choix tactiques des équipes doivent également être pris en compte lors de paris sur ces marchés.

Considérations tactiques

Si vous envisagez de parier sur les cartons, nous vous recommandons d'analyser le nombre de fautes par carton des équipes proposées.

Dans le tableau ci-dessous, les 12 équipes ayant participé à toutes les saisons de la Premier League entre 2016−2017 et 2020−2021 sont classées en fonction du nombre de fautes par carton réalisées par rapport à leur adversaire. Notez que la moyenne dans cette division est de 6,6 fautes par carton.

fouls-for-and-against.jpg

En moyenne, Liverpool a commis plus de fautes pour chaque carton reçu que toutes les autres équipes. Ce chiffre peut s'expliquer par le style défensif de l'équipe, qui privilégie le pressing aux tacles.

En exerçant un pressing haut sur le terrain pour récupérer le ballon, Liverpool va souvent commettre des fautes sur les défenseurs adverses, mais ces fautes ne seront pas jugées aussi sévèrement qu'un tacle assassin, et n'entraîneront bien souvent aucun carton.

Sur trois des quatre dernières saisons, Crystal Palace a réalisé plus de tacles dans la zone défensive que les 11 autres clubs étudiés.

Crystal Palace est le parfait contre-exemple. Sur trois des quatre dernières saisons, l'équipe a réalisé plus de tacles dans la zone défensive que ses 11 adversaires. Elle arrivait à la seconde position dans la saison restante. Quand une équipe doit tacler fréquemment l'adversaire dans sa surface de réparation pour protéger ses cages, elle s'expose forcément au risque d'avoir plus de cartons. 

D'autres choix tactiques rentrent en jeu. Si vous deviez nommer l'une des trois équipes dont l'adversaire a reçu le plus de cartons jaunes sur une saison au cours des cinq dernières années, le club de Bournemouth lors de la saison 2018−2019 ne vous viendrait pas forcément à l'esprit, ayant terminé 14e du classement.

Pourtant, l'équipe réalisait des percées spectaculaires : elle a marqué neuf buts sur un contre, une performance battue seulement quatre fois au cours des 12 dernières saisons, et d'un seul but. Quand une équipe est performante en contre, l'équipe adverse envoie généralement l'un de ses joueurs au tacle pour stopper la percée, un comportement qui se solde souvent par un carton jaune.

Le rôle de l'arbitrage dans les paris sur les cartons 

Dans la plupart des marchés, les seuls points à prendre en compte sont les forces et les faiblesses des deux équipes qui s'affrontent. Dans les paris sur les cartons, d'autres facteurs rentrent en jeu, notamment le rôle des arbitres.

Les règles du football sont universelles, mais de nombreuses décisions restent subjectives. C'est pourquoi les arbitres appliquent les règles de différentes manières et distribuent plus ou moins de cartons.

Le tableau ci-dessous répertorie les dix arbitres les plus sollicités lors des cinq dernières saisons de la Premier League. Ils sont classés par le nombre de cartons jaunes qu'ils distribuent par match.

referees.png

Il ressort que cinq arbitres sont au-dessus de la moyenne de la Premier League et cinq autres en dessous de cette moyenne. D'autre part, même si la concordance n'est pas parfaite, il existe un rapport entre le nombre de fautes réalisées et le nombre de cartons distribués.

Même si les écarts sont assez faibles entre les cartons jaunes distribués par match, la différence entre Mike Dean et les trois derniers arbitres du classement (environ un carton) peut avoir une grande incidence sur le marché des cartons.

Impact de la VAR sur les matchs

L'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) a fait son entrée dans la Premier League lors de la saison 2019−2020. Pourtant, elle a eu peu d'incidence sur le nombre total de cartons jaunes accordés. En effet, le recours à la VAR est autorisé uniquement pour les décisions portant sur un carton rouge, non pour l'attribution d'un carton jaune.

La VAR n'a été sollicitée qu'une fois pour un carton jaune, en septembre 2020, car il avait été attribué à la mauvaise personne. L'arbitre Stuart Attwell avait sanctionné Tomáš Souček, alors que le joueur en faute était Andriy Yarmolenko.

En revanche, la VAR a souvent abouti à la révision d'un carton jaune en carton rouge. À l'heure où nous écrivons cet article, 40 décisions ont été révisées : 34 joueurs ont finalement reçu un carton rouge au lieu d'un jaune, et seulement six joueurs ont vu leur carton rouge transformé en jaune.

Malheureusement pour les parieurs, ce genre de décisions est imprévisible. Toutefois, on remarque que Paul Tierney est l'arbitre le plus impliqué dans les décisions qui se sont soldées par un carton rouge, que ce soit en tant qu'arbitre sur le terrain ou qu'arbitre assistant vidéo.

Avec sept décisions dans le genre au compteur, juste devant Chris Kavanagh et Graham Scott (qui en ont six), sa présence sur le terrain ou à Stockley Park (le QG de la VAR) peut impliquer un plus grand nombre de joueurs expulsés suite à une analyse vidéo.

Il est évident que de nombreux facteurs doivent être pris en compte au moment de parier sur les cartons, mais ce type de paris peut se révéler très avantageux après quelques recherches. Les statistiques de cet article vous donnent déjà de bonnes bases.

Les bookmakers ne prêtent pas toujours une si grande attention aux différents facteurs au moment d'établir les cotes relatives aux cartons. Les analyses poussées de statistiques sont réservées aux marchés plus prisés.

Les cartons sont souvent les derniers marchés disponibles avant le début de la rencontre, en même temps que les corners. Les parieurs peuvent donc tirer profit de leurs connaissances et de leurs recherches.

Vous voulez parier sur la Premier League anglaise ? Obtenez les cotes de la Premier League et des limites avantageuses sur Pinnacle.

Cotes sujettes à modifications

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.