close
oct. 17, 2017
oct. 17, 2017

Analyse des mythes du football en Europe

Quelle ligue de football en Europe est la plus divertissante ?

Notre perception des différentes ligues de football est-elle correcte ?

Comment les données sur les buts et les tirs peuvent être utiles dans les paris en football ?

Analyse des mythes du football en Europe

En Europe, les différentes ligues de football sont perçues comme présentant des niveaux de divertissement variables, mais dans quelle mesure ces perceptions ou « mythes » sont-ils exacts ? Dans cet article, vous découvrirez comment la valeur de divertissement, c'est-à-dire le nombre de buts et de tirs par partie, peut être utile dans les paris en football sur les quatre premières ligues de football européennes.

Lorsque vous pariez en football sur différentes ligues, il est bon de connaître le niveau de référence des différentes statistiques dans les pays en question. Cela est d'autant plus vrai que les gens ont tendance à avoir des idées très arrêtées sur le football d'un pays. Par exemple, l'Italie est perçue comme très défensive, tandis que la Premier League est souvent considérée comme la ligue la plus passionnante au monde. Ce sont des exemples de mythes dans le football européen.

Mais s'agit-il de perceptions ou de faits avérés ? Connaître les réponses à ces questions peut nous aider dans nos paris et, par chance, les données sur les buts et les tirs sont largement accessibles en ligne.

Mesure des buts marqués

Si nous mesurerons l'attitude défensive selon le nombre de buts marqués, alors la Serie A apparaît comme la plus défensive par rapport aux autres principales ligues européennes. En effet, les chiffres du tableau ci-dessus représentant les cinq dernières saisons complètes de 2012/13 à 2016/17 indiquent que le plus petit total de buts par partie revient à l'Italie.

Buts par partie

Ligue Matchs Buts Buts par partie
Bundesliga 1 530 4 451 2,91
La Liga 1 900 5 306 2,79
Premier League 1 900 5 180 2,73
Serie A 1 900 5 164 2,72

Ce portrait peut toutefois évoluer. Si l'on exclut les tours finals et les playoffs d'après-saison, la Serie A a enregistré lors de la saison 2016/17 le 9e plus grand nombre de buts par partie dans l'histoire du pays (source : http://www.worldfootball.net/stats/ita-serie-a/1/) et le plus grand nombre depuis 1950/51.

Il est encore tôt pour la campagne 2017/18, mais avant la pause internationale d'octobre, la Serie A a obtenu le 13e plus grand nombre de buts par partie de son histoire. L'Italie est-elle en passe de changer son attitude défensive ? Le temps le dira.

Le tableau ci-dessus nous indique également que la Premier League se trouve derrière l'Allemagne et l'Espagne en nombre de buts. Au cours des 20 dernières saisons, aucune campagne de Premier League ne figure dans les sept plus grands totaux de buts par partie (même si certaines se trouvent de la 8e à la 10e place).

Mesure des tirs

Les buts sont toutefois des événements relativement rares. Pour déterminer les niveaux de divertissement, le nombre de tirs peut être un meilleur indicateur car il y a environ dix fois plus de tirs que de buts en football. Observons la saison 2016/17 dans les mêmes quatre ligues. En termes de buts, la Premier League a enregistré le plus petit total par partie.

Cependant, le nombre de tirs n'était pas le plus petit, comme le montre le tableau ci-dessous :

Tirs par partie

Ligue Matchs Nombre total de tirs Tirs par partie Nombre total de tirs cadrés Tirs cadrés par partie
Serie A 380 10 059 26,5 3 546 9,3
Premier League 380 9 729 25,6 3 288 8,7
Bundesliga 306 7 636 25,0 2 703 8,8
La Liga 380 9 143 24,1 3 387 8,9

Toutefois, l'Angleterre a enregistré le plus petit nombre de tirs par match, ce qui peut expliquer pourquoi elle a également enregistré le plus petit nombre de buts. L'Italie est en tête à la fois en termes de tirs et de tirs ciblés.

Matchs individuels

La valeur de divertissement de la Serie A est également mise en évidence si nous observons les ligues qui ont présenté les matchs individuels les plus ou les moins passionnants. Dans le tableau ci-dessus, seuls 2,4 tirs par partie séparent les ligues en tête et en bas du classement. Il s'agit toutefois de moyennes ; intéressons-nous aux parties individuelles.

1 446 parties ont eu lieu dans les quatre ligues en 2016/17. Environ 10 % d'entre elles ont enregistré un total de plus de 32 tirs, et un même nombre a enregistré moins de 19 tentatives de buts. Si nous les classons comme les parties les plus et les moins passionnantes des grandes ligues, quels sont les totaux de chaque pays ?

Totaux des matchs individuels

Ligue
Match
33 tirs ou plus
% de matchs
18 tirs ou moins
% de matchs
Serie A
380
52
13,7 %
29
7,6 %
Premier League
380
41
10,8 %
33
8,7 %
Bundesliga
306
32
10,5 %
35
11,4 %
La Liga
380
24
6,3 %
54
14,2 %

L'ordre des pays n'a pas changé par rapport au tableau des nombres de buts, mais la différence est plus marquée. Il semble surprenant qu'il y ait plus de deux fois plus de matchs italiens en tête par rapport aux matchs espagnols en termes de divertissement, mais c'est pourtant le cas.

Toutefois, même le nombre total de tirs au cours d'un match peut être trompeur si vous recherchez des jeux divertissants. Pour déterminer la valeur de divertissement, nous voulons des matchs serrés avec de l'action d'un bout à l'autre de la rencontre. Si 40 tirs ont été réalisés dans un match, mais qu'une même équipe en a réalisés 35, cela peut ne pas être aussi intéressant que lorsque les deux équipes réalisent chacune 20 tirs (pour prendre un exemple simple).

Matchs à sens unique

Dans environ 10 % des parties la saison dernière, l'une des équipes avait au moins 15 tirs d'écart par rapport à son opposant, alors que 14,2 % des parties présentaient une différence d'un seul tir ou moins. Curieusement, la Bundesliga présente la plus grande proportion de matchs serrés :

Matchs à sens unique

Ligue
Matchs
Différence de plus de 14 tirs
% de matchs
Différence inférieure ou égale à un tir
% de matchs
Bundesliga
306
24
7,8 %
57
18,6 %
Premier League
380
51
13,4 %
51
13,4 %
La Liga
380
26
6,8 %
49
12,9 %
Serie A
380
42
11,1 %
48
12,6 %

La Serie A a peut-être réalisé un grand nombre de tirs, mais elle compte le plus petit nombre de parties avec une faible différence entre les nombres de tirs (bien que la différence entre l'Italie, l'Espagne et l'Angleterre soit négligeable).

Il existe potentiellement une dernière façon d'évaluer le degré de divertissement des matchs : les revirements en cours de match. Il est intéressant de noter que l'ordre des pays est le même qu'avant, ce qui semble logique, même si le tableau suivant concerne les cinq dernières saisons, et non juste 2016/17.

Équipes marquant en premier

Ligue Parties avec au moins un but Victoires Matchs nuls Défaites % de victoires % de matchs nuls % de défaites
Bundesliga 1 426 964 265 197 67,6 % 18,6 % 13,8 %
Premier League 1 746 1 215 316 215 69,6 % 18,1 % 12,3 %
La Liga 1 761 1 247 303 211 70,8 % 17,2 % 12,0 %
Serie A 1 761 1 207 344 210 68,5 % 19,5 % 11,9 %

Conclusion

Qu'avons-nous appris dans cet article ? Il semble que la Premier League n'est pas aussi divertissante qu'on veut nous le faire croire, d'après n'importe laquelle de ces mesures, tandis que la Serie A n'est pas aussi axée sur la défense qu'on pourrait le penser.

Comme toujours, les tendances sont utiles, mais il faut les manier avec précaution lorsque vous pariez. La Bundesliga présente peut-être la proportion la plus élevée de revirements en cours de match, mais si le Bayern Munich marque en premier, il gagne 91 % du temps. Barcelone est un autre exemple d'équipe qui se place nettement au-dessus de la moyenne, en remportant 90 % des matchs lorsqu'ils marquent les premiers.

Néanmoins, les données présentées ci-dessus contredisent certains mythes du football en Europe et montrent aux parieurs l'importance d'effectuer des recherches sur des ligues spécifiques et, pour aller plus loin, les différentes équipes au sein de ces ligues.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.