mai 3, 2017
mai 3, 2017

Comment parier sur le cricket : explication des paris sur le cricket

Découvrez les règles du cricket et apprenez à parier sur ce sport

Quelle est l'incidence de la forme de jeu sur les paris au cricket ?

Quels sont les facteurs qui vous aideront à mieux parier sur le cricket ?

Comment parier sur le cricket : explication des paris sur le cricket

Le cricket est connu pour être un sport complexe et stratégique. Les paris sur le cricket, en revanche, sont bien plus simples et évidents. Après avoir appris les bases des paris sur le cricket, les parieurs seront capables de trouver des occasions intéressantes de paris sur le cricket sous ses différentes formes. Lisez la suite de cet article pour apprendre à parier sur le cricket.

Plutôt que d'apprendre à parier sur le cricket, les parieurs pourraient être tentés par des activités plus « riches en action », comme les paris sur le baseball ou sur le handball. Cependant, la modernisation des formes de jeu et la quantité de données disponibles ont entraîné un pic d'intérêt pour les paris sur le cricket.

Paris sur le cricket : comment fonctionne ce sport ?

Lors d'un match de cricket, deux équipes de 11 joueurs s'affrontent. Le terrain de cricket est de forme circulaire. Sa taille peut varier, mais c'est en son centre, une bande de 20,12 mètres de long nommée « guichet » (« wicket »), que se déroule l'essentiel de l'action. Les deux équipes alternent à la batte et au lancer : un lanceur et dix joueurs de champ du côté des lanceurs et deux batteurs à la fois (un à chaque extrémité du guichet) du côté des batteurs.

À la batte

L'objectif des batteurs est de marquer le plus de « points » ou « courses » (« runs ») possible au cours des « séries » (« overs ») allouées (six lancers d'un même joueur) ou avant que tous les batteurs ne soient « éliminés » (« out ») par l'arbitre (« umpire »). Un batteur joue à l'une des extrémités du guichet, et le côté des lanceurs change à la fin de chaque série.

Pour marquer des points, les joueurs doivent courir jusqu'à une extrémité du guichet après avoir lancé la balle, ou atteindre la limite (une corde placée tout autour du terrain). Si la balle sort des limites du terrain après avoir touché le sol, quatre points sont marqués ; dans le cas contraire, l'équipe marque six points.

Au lancer

Les lanceurs ont pour objectif de limiter le nombre de points marqués par l'équipe à la batte et d'éliminer tous ses joueurs par l'un des moyens suivants :

MoyenDescription
Bowled Le lanceur détruit les guichets (trois piquets distincts) que le batteur doit protéger.
Caught La balle envoyée par le batteur est attrapée par un joueur de champ sans toucher le sol.
LBW* La balle touche la jambe d'un batteur directement après avoir été lancée (les guichets doivent se trouver sur la trajectoire de la balle).
Run out La balle détruit les guichets (lancer direct ou balle à la main) avant que le batteur n'ait terminé la course en cours.
Stumped Le batteur sort de la « zone sûre » ou « limite du batteur » (« crease ») en essayant de frapper la balle et le joueur de champ qui se trouve derrière détruit les guichets avec la balle.

Il existe de très nombreux styles et techniques de lancer au cricket ; en voici les plus courants :

Type de lancerDescription
Fast bowling Bras droit ou gauche, en général au-dessus de 135 km/h
Medium bowling Bras droit ou gauche, en général entre 95 et 135 km/h
Off spin Finger spin du bras droit, qui consiste à donner un mouvement de rotation à la balle avec les doigts, de l'intérieur vers l'extérieur.
Leg spin Wrist spin du bras droit, qui consiste à donner un mouvement de rotation à la balle avec le poignet, de l'extérieur vers l'intérieur.
Slow Orthodox Finger spin du bras gauche.
Slow Chinaman Wrist spin du bras gauche.

Comment parier sur le cricket : comprendre les différents formats

Les règles du cricket sont les mêmes quelle que soit la forme de jeu. En ce qui concerne les paris, ce sont les différences dans l'application de ces règles qui comptent. Chaque forme de cricket octroie à l'équipe des batteurs un nombre différent de « manches » ou « tours de batte » (« innings »), donc de passages à la batte, et de séries, donc de lancers adverses.

Voici une courte explication de chacune d'entre elles :

Forme de jeuDescription
First-class cricket Chaque équipe dispose de deux manches ; le résultat est déterminé après quatre (niveau départemental et interclub) ou cinq (niveau international) jours.
Limited overs cricket Cette forme se joue sur un seul jour et comporte 40 ou 50 séries pour chaque équipe.
Twenty20 cricket Dans cette forme moderne de limited overs cricket, les équipes ne disposent que de 20 séries chacune à la batte.

En raison de ces différences, les équipes et les joueurs seront plus ou moins efficaces selon les formes de jeu. Imaginons par exemple un batteur puissant, à l'aise avec le Twenty20 cricket (car il marque plus de points en peu de temps), par opposition à un batteur plus discipliné, donc plus difficile à éliminer du match, qui s'adapterait mieux au first-class cricket.

Quels sont les facteurs qui vous aideront à mieux parier sur le cricket ?

Comme en NFL, certaines équipes de cricket sont meilleures en attaque (c'est-à-dire à la batte) et d'autres meilleures en défense (c'est-à-dire au lancer).

Il appartient aux parieurs d'étudier attentivement chaque équipe pour déterminer si elle est susceptible de chercher à marquer plus de points que son adversaire ou au contraire d'essayer de l'éliminer rapidement en ce concentrant sur les lancers. 

L'un des aspects les plus importants à prendre en compte pour apprendre à parier sur le cricket est l'influence des facteurs externes sur le résultat des matchs. Ceux-ci concernent tant les conditions météorologiques que l'heure du match et l'état de la surface de jeu.

Comme pour les paris sur le football, certaines équipes sont plus favorisées que d'autres par l'avantage du terrain, en partie en raison de l'importance de la zone de jeu et de la capacité des équipes à la conserver pour exploiter leurs points forts.

Les équipes de cricket recrutent différents profils de lanceurs, dont l'efficacité dépend des types de guichets. Certains guichets sont plus humides que d'autres, plus ou moins durs et avec une densité de gazon variable. Nous conseillons aux parieurs de prendre en compte au minimum les aspects suivants :

Type de guichetAdapté à
Guichet plat Batte : trajectoire de la balle plus facile à lire
Guichet vert Fast bowling : déplacement de la balle dans les airs et rebond sur la couture
Guichet sec Spin bowling : rotation de la balle sur la surface asséchée du terrain

Les conditions météorologiques ont un impact plus fort sur le cricket que sur de nombreux autres sports, car celui-ci ne peut pas se jouer sous la pluie : renseignez-vous sur la méthode Duckworth-Lewis pour savoir comment est déterminé le déroulement d'un match de cricket en cas d'intempéries. Par ailleurs, l'action du soleil assèche le guichet, tandis que les pays plus pluvieux produiront des guichets plus humides et plus verts.

Comment parier sur le cricket : les points à retenir

Pour se familiariser avec les bases des paris sur le cricket, les parieurs doivent commencer par apprendre les règles du jeu. Il est ensuite nécessaire de comprendre les différences entre les formes de cricket et de savoir quelles équipes et quels joueurs s'adapteront le mieux à chacune. Enfin, l'analyse du terrain et des conditions météorologiques représentent une autre source d'informations sur le résultat potentiel d'un match.

app-update-promotion-in-article.jpg

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.