close
févr. 27, 2017
févr. 27, 2017

Stratégie de paris en boxe : l'importance des préparations avant combat

Comment utiliser les préparations avant combat dans le cadre d'une stratégie de paris en boxe

Les expériences de Kell Brook et Amir Khan montrent comment gagner de l'argent sur des boxeurs qui augmentent leur masse musculaire avant un combat

Découvrez ce qu'un boxeur professionnel doit entreprendre pour changer de catégorie de poids

Stratégie de paris en boxe : l'importance des préparations avant combat

Credit: Getty Images

Danny Wilson a travaillé comme entraîneur en conditionnement et force physique pour des boxeurs d'élite. Ce rôle lui a donné un regard de l'intérieur sur la manière dont les boxeurs se préparent à un combat ; ce à quoi les bookmakers n'ont pas accès. Ses connaissances d'expert peuvent être utilisées dans le cadre d'une stratégie de paris en boxe pour avoir un avantage sur le bookmaker. Lisez cet entretien afin de découvrir comment.

Bonjour Danny, pouvez-vous nous parler un peu de vous et du rôle d'entraîneur en conditionnement et force physique ?

J'ai travaillé auprès de plus de 100 boxeurs amateurs et professionnels en tant qu'entraîneur en conditionnement et force physique. Plus récemment, j'ai aidé Kell Brook à se préparer à sa transition de poids mi-moyen à moyen pour affronter Gennady Golovkin.

Pour ce qui est du conditionnement et de la force physique, il s'agit essentiellement d'optimiser la physiologie d'un boxeur avant un combat, qu'il s'agisse de perdre du poids, de gagner de la masse musculaire ou de tout autre chose, je suis là pour les aider à trouver la meilleure condition physique pour leur match.

De quelle manière la prise de masse d'un athlète peut affecter les paris en boxe en général ?

Une fois que vous savez comment parier en boxe, connaître les méthodes utilisées par un boxeur avant un combat important peut grandement influencer la façon dont vous pariez sur le combat. Le combat entre Amir Khan et Saul « Canelo » Alvarez en est un très bon exemple.

Toute personne qui aurait été au courant de l'effet que la prise de masse a eu sur Khan aurait certainement parié sur Canelo.

La plus grande arme de Khan est sa vélocité. Il a toutefois renoncé à son principal point fort en augmentant sa corpulence avant le match. Si les parieurs l'avaient su, ils se seraient attendus à ce que Khan démarre rapidement et remporte rapidement les rounds, mais les zones sur lesquelles il avait pris du muscle (ses bras) l'ont fatigué, et le match s'est terminé par un KO en faveur de Canelo.

De nombreuses personnes auraient parié sur la victoire de Khan contre Canelo sans connaître les bases et les aspects scientifiques d'une telle prise de masse au niveau élite ; toute personne connaissant l'effet qu'allait avoir la prise de masse sur Khan aurait très certainement misé sur Canelo.

En est-il de même pour le passage de Kell Brook en poids moyens pour affronter Gennady Golovkin ?

Après avoir grimpé de deux catégories de poids pour affronter un boxeur qui avait vaincu tous ses adversaires ces huit dernières années, la transition de poids de Kell était considérée un succès. S'il avait affronté un autre poids moyen que Golovkin, il aurait pu tenir le poids pendant 12 rounds si nécessaire.

Pour ce qui est de la prise de masse vers un poids moyen, la différence entre Kell et Amir tient dans leur type morphologique : Kell est un athlète rapide et explosif, alors qu'Amir est davantage un athlète d'endurance. C'est la raison pour laquelle si les deux devaient s'affronter, il serait raisonnable de parier sur Brook par KO ou Khan par décision.

Les parieurs disent souvent qu'il est préférable de parier sur le boxeur le plus grand et à la posture la plus large. Y a-t-il quelque chose de vrai ?

En vérité, il n'existe pas de posture large. La posture d'un boxeur doit être suffisamment large afin qu'il garde son équilibre à tout moment, c'est ce que l'on appelle une véritable position de combat. Certains boxeurs sont plus grands que d'autres, et c'est pourquoi ils ont naturellement besoin d'une posture plus large pour trouver leur véritable position de combat.

Elle doit être assez large pour permettre au boxeur de se déplacer, pivoter, esquiver, se retirer, changer d'angle, contrôler et attaquer. Si le boxeur peut réaliser toutes ces actions, il n'aura pas de problème. Dans le cas contraire, cela signifie que sa position est trop étroite ou trop large. La largeur de sa posture peut varier en fonction de l'attaque du boxeur.

Est-il possible d'appliquer vos connaissances à un autre combat récent ?

Le combat entre David Haye et Tony Bellew est probablement un bon exemple.

La stature de Haye n'a commencé à affecter sa performance qu'au terme des six premiers rounds.

Même s'il n'est pas aussi mince qu'à ses débuts, Haye a pris du poids, mais peu de graisse. Il s'est aminci lors des combats précédents, cela a pu le déséquilibrer au niveau de l'énergie et entraver ses performances physiques.

Du point de vue de l'entraînement, cela signifie qu'un boxeur ne peut pas s'entraîner de la même façon qu'un bodybuilder pour gagner du muscle. Il a besoin d'une approche fonctionnelle destinée à améliorer les mouvements, la vitesse et la coordination.

Alors quel a été l'impact de la stature de Haye sur Bellew ?

La prise de masse de Haye pouvait paraître bénéfique, mais sa vitesse et sa force de frappe n'ont pas été aussi efficaces que prévu. Bon nombre de personnes s'attendaient à ce que sa prise de masse soit un avantage contre Bellew, surtout entre les 1er et 6e rounds. Toutefois, très peu de personnes auraient pu anticiper la blessure qui a essentiellement sonné la fin du combat.

Sa carrure aurait certainement entravé ses performances après le 6e round, car c'est le moment où l'athlète d'endurance (plus léger par nature) peut profiter de ses avantages.

Qu'en est-il des préparations de Bellew avant le combat contre Haye ?

Pour augmenter l'hypertrophie musculaire, Bellew a généralement recours à des séries de répétitions élevées avec de grands volumes. Ce type d'entraînement travaille les fibres musculaires à contraction lente et active les unités motrices à des seuils plus bas. Cela a une incidence négative sur la vitesse des contractions musculaires, et si vous l'associez à une augmentation de la masse musculaire, l'athlète s'en trouve grandement ralenti.

Bellew n'est pas le plus véloce des boxeurs poids lourds-légers. Après la prise de masse vers poids lourds, il n'aurait eu l'avantage que si le combat avait duré un certain temps (ou si l'adversaire s'était rompu le tendon d'Achille et était immobilisé sur le ring). La stratégie de Haye aurait été de terminer le combat entre les 1er et 6e rounds, de façon à empêcher Bellew de tirer tout avantage. Il est difficile de dire ce qui se serait passé si Haye ne s'était pas blessé.

De quelle manière la physiologie d'un boxeur affecte sa frappe ?

La puissance de la frappe dépend de l'amplitude du mouvement que vous générez. C'est-à-dire de la vitesse à laquelle vous déplacez la masse vers la cible. Si les poids lourds aux mains rapides frappent avec une telle force, c'est parce qu'ils génèrent une amplitude de mouvement.

Un boxeur poids lourd est souvent bien moins rapide qu'un poids plume en termes de vitesse des mains car il doit surmonter l'inertie de sa masse en produisant une force nettement supérieure. Si l'on revient à l'exemple de Haye contre Bellew, c'est la difficulté qu'a rencontrée Bellew, alors que Haye sait naturellement comment tirer parti de sa taille et de son poids pour frapper.

Maintenant que vous en savez davantage sur la science de la boxe, mettez vos connaissances à profit avec les meilleures cotes en ligne sur Pinnacle.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.