avr. 10, 2019
avr. 10, 2019

Pronostics en NBA : des paris plus efficaces grâce aux statistiques

Quels sont les défis à relever ?

Pourquoi les statistiques sont-elles essentielles aux pronostics en NBA ?

Quelles données utiliser pour établir des pronostics en NBA ?

Pronostics en NBA : des paris plus efficaces grâce aux statistiques

Pour réaliser vos pronostics en NBA, il existe plusieurs méthodes. Mais toute la difficulté réside dans l'art de tomber juste de façon régulière pour parvenir à en tirer un bénéfice. Lisez la suite pour savoir comment les statistiques peuvent vous aider à améliorer vos pronostics en NBA.

Quelles sont les particularités des pronostics en NBA ?

Les paris en général, quel que soit le sport concerné, sont un art difficile à maîtriser. Ils mélangent complexité, hasard, chance et technique dans des proportions qui varient selon le sport mais également selon les innombrables marchés proposés par les bookmakers.

La simplicité et le dynamisme d'un sport comme le basket-ball en font non seulement un excellent divertissement, mais aussi un domaine propice à l'exploitation d'opportunités et de stratégies de pari à des fins profitables, le nerf de la guerre quand on pratique le pari sportif.

Il existe plusieurs marchés à votre disposition pour mettre à l'épreuve vos pronostics en NBA, les plus répandus étant les paris sur le vainqueur, avec handicaps, sur les totaux et les paris à long terme ou sur toute une saison. Le niveau de complexité varie en fonction du marché, ce qui rend certains plus populaires que d'autres en matière de pronostics.

En NBA, des obstacles comme les blessures et la rotation des joueurs peuvent également influencer largement les pronostics. La compétition est très intense avec plus de 80 matchs par saison régulière, c'est pourquoi la composition des équipes varie énormément d'un match à l'autre, ce qui impacte directement leurs chances de réussite ou d'échec.

Autre un facteur qui doit intéresser les parieurs avant de réaliser leurs pronostics : le « tanking ». Savoir si une équipe pratique ou non le tanking peut faciliter leurs prédictions ; en effet, les équipes ont davantage tendance à perdre des matchs (ou « tanker »,) lorsqu'elles constatent qu'elles n'ont plus aucune chance d'atteindre les playoffs.

En fin de saison, plus une équipe est bas dans le classement de sa conférence, plus elle bénéficie d'un choix prioritaire lors du draft, ce qui l'incite à terminer le plus bas possible pour pouvoir choisir les meilleurs joueurs universitaires. Cette règle peut bien évidemment impacter le niveau de performance d'une équipe. Il est donc impératif de prendre cette information en compte lorsqu'on établit des pronostics sur le résultat d'une équipe dans un match donné.

Quelles données utiliser pour établir des pronostics en NBA ?

Il existe plusieurs données que les parieurs peuvent utiliser pour gagner un avantage et prendre des décisions en toute connaissance de cause lors de leurs paris sur le basket-ball. En voici quelques-unes :

Le niveau zéro de l'analyse de données consiste à comparer le total des victoires et des défaites d'une équipe ainsi que ses résultats récents et son historique face à des adversaires spécifiques. La plupart des parieurs s'intéresse également aux statistiques individuelles des joueurs pour les aider à analyser le match qui se profile (en basket-ball, un joueur peut avoir à lui tout seul un impact bien plus grand sur un match que dans un sport comme le football par exemple).

Il existe tout un éventail de statistiques utilisées en basket pour mesurer la performance d'un joueur, comme par exemple :

Abréviations des statistiques

Abréviation Signification
PTS Points
AST Passes décisives (assists)
REB  Rebonds (OREB et DREB = rebonds offensifs et rebonds défensifs)
STL Interceptions (steals)
BLK  Contres (blocks)
TO Ballons perdus (turnovers)
FGM et FG%  Paniers marqués et pourcentage
3FGM et 3FG%  Paniers à trois points marqués et pourcentage

Avec ces données, les parieurs ont en main les premiers éléments pour prendre leurs décisions et faire leurs pronostics, mais elles ne leur donneront sans doute aucun avantage sur le marché des paris (les bookmakers et les autres parieurs utilisent probablement des données bien plus complexes).

Pour aller plus loin, il faut faire appel à des données plus sophistiquées. Ci-dessous vous trouverez des exemples de données qui peuvent aider les parieurs à tirer profit de leurs pronostics en NBA.

Floor Impact Counter (FIC)

Les parieurs peuvent choisir d'utiliser la statistique FIC pour établir leurs pronostics en NBA. Cet indicateur regroupe l'ensemble des statistiques d'un joueur et les condense en un seul et unique chiffre qui reflète l'efficacité du joueur sur le terrain.

Savoir comment le calculer et à quoi correspond le résultat obtenu est essentiel pour en faire un outil efficace au sein d'une stratégie de pari en NBA. Assurez-vous de maîtriser toutes les statistiques qui entrent dans sa composition avant de l'utiliser.

Statistiques sur les paniers à trois points

Le jeu à trois points occupe une place de plus en plus importante en NBA : près de 30 % d'augmentation en 40 ans.

Les joueurs occupant une position libre, qui sont pas aux postes de meneur, arrière, ailier, ailier fort ou pivot, ont tous fait du tir à trois points une composante essentielle de leur arsenal. Ils font parfois à eux seuls la différence dans un match. Les équipes les plus victorieuses en NBA ont d'ailleurs un pourcentage de paniers à trois points (3PT%) plus élevé que les équipes inférieures de leur conférence.

Identifier les équipes dont le 3PT% est élevé peut constituer une stratégie efficace pour les parieurs en NBA, en particulier sur le marché des totaux. En effet, l'augmentation de la moyenne des scores en NBA coïncide avec l'augmentation du nombre et de l'importance des tirs à trois points efficaces.

Si on adopte cette stratégie, l'approche évidente consiste à analyser les statistiques offensives d'un joueur ou d'une équipe, notamment leur efficacité en matière de paniers à trois points. Toutefois, il est tout aussi avantageux d'analyser les statistiques en négatif et d'identifier les équipes et joueurs les plus faibles défensivement contre les tirs à trois points. Ainsi, les parieurs peuvent identifier les déséquilibres et en profiter.

La victoire des Golden State Warriors, champions de la saison 2017-18, s'explique principalement par un 3PT% plus élevé que celui de toutes les autres équipes de la ligue, avec 38,3 %. Inversement, la lanterne rouge de cette même saison, les Phoenix Suns, avait le 3PT% le plus faible avec 33,4 %, ce qui montre bien l'importance des paniers à trois points pour grimper les échelons du classement en NBA.

Pourcentage de ballons perdus

Le pourcentage de ballons perdus (TO%) d'un joueur (lorsqu'il concède le ballon à l'adversaire en faisant une faute de passe, une faute, en sortant du terrain, en marchant, en mettant trop de temps à marquer ou en subissant une interception) est une statistique à double tranchant. Elle est considérée comme un handicap, pourtant certains des meilleurs joueurs de NBA, comme Russell Westbrook, James Harden ou Lebron James, ont un TO% élevé car ils ont très souvent la balle.

L'erreur est humaine, même chez les meilleurs joueurs. La loi des moyennes suppose que dès lors qu'un joueur a plus souvent la balle qu'un autre (parce qu'il crée plus d'occasions, tire plus souvent ou est tout simplement meilleur en général), il a plus de chances d'avoir un TO% élevé car il a plus de chances de faire des erreurs.

Si les statistiques FG%, AST et REB d'un joueur sont excellentes, alors un TO% élevé ne lui enlève aucune de ses qualités. On pourrait même dire que c'est la preuve de son importance au sein d'une équipe car cela prouve qu'il a souvent le ballon et donc souvent l'occasion de marquer ou de faire une passe.

Possession de balle

Cet indicateur mesure le nombre de fois où une équipe a la balle pendant un match et permet d'évaluer l'efficacité défensive et offensive d'une équipe. Peu importe si l'équipe domine ou se faire dominer par l'adversaire en termes de possession : c'est ce qu'elle fait de la balle qui est important.

Les Golden State Warriors étaient la cinquième équipe de la saison dernière en termes de possession et la onzième cette saison. Mais dans les deux cas, ils avaient et ils ont la meilleur efficacité offensive de NBA. Preuve que, malgré une possession relativement faible par rapport aux autres équipes, c'est-à-dire moins d'occasions de tir, ils parviennent bien mieux à concrétiser ces occasions.

Pronostics en NBA : les autres données qui peuvent vous intéresser

Twitter

Les réseaux sociaux sont saturés d'utilisateurs qui partagent leurs astuces et leurs pronostics pour les matchs à venir (certains utilisent même de fausses statistiques de réussite pour promouvoir leurs services). De quoi trouver tout un tas d'informations avant de parier. Suivre des comptes d'experts en statistiques et analyse dans le domaine du basket-ball peut être un moyen efficace d'améliorer vos pronostics.

Les analystes expérimentés en matière de basket-ball, les comptes d’agrégation de statistiques et les comptes officiels des équipes sont de bonnes sources d'information sur l'actualité du milieu et sont indispensables dès lors que l'on parie en NBA.

La composition des équipes est une donnée essentielle pour déterminer les probabilités de victoire ou le nombre de points, à tel point que faire partie des premiers à savoir qu'un joueur est au repos ou blessé peut vous donner un avantage crucial par rapport aux autres acteurs du marché des paris.

L'avantage du terrain

Lorsqu'une équipe joue à domicile, elle a plus de chances de remporter son match. Jouer à domicile est un avantage qui s'explique par plusieurs facteurs, le premier et le plus important étant le public.

Être soutenu par des milliers de supporters en délire en attaque comme en défense est très motivant pour l'équipe et l'incite à donner le meilleur de soi. Cela peut aussi avoir des effets négatifs sur l'équipe invitée, qui peut se sentir intimidée et jouer à un niveau moindre que la normale.

La connaissance du terrain est un autre facteur qui peut potentiellement influer sur l'équipe jouant à domicile, qui connaît chaque centimètre carré du parquet et s'appuie sur ses expériences passées pour prendre de bonnes décisions offensives et défensives en match.

La fatigue potentielle associée au voyage sur de longues distances pour l'équipe qui joue à l'extérieur peut avoir des conséquences négatives sur ses joueurs… et positives sur l'équipe qui joue à domicile. Précisons toutefois que les études réalisées sur ce point se sont montrées peu concluantes.

Comparaisons domicile/extérieur

À l'avantage de jouer à domicile, ajoutons le nombre de matchs consécutifs à domicile ou à l'extérieur, un facteur que les parieurs doivent prendre en compte lors de leurs pronostics en NBA. En effet, une équipe a plus de chances de gagner lorsqu'elle enchaîne les matchs à domicile que lorsqu'elle enchaîne les matchs à l'extérieur pour les raisons évoquées ci-dessus.

Fatigue

Jouer un grand nombre de matchs d'affilée limite la rotation et peut engendrer de la fatigue et un risque de blessure, deux facteurs qui peuvent influer négativement sur la performance des joueurs, voire les éliminer de la compétition totalement s'ils se blessent.

Souvent, les joueurs jouent plusieurs soirs d'affilée, parfois jusqu'à quatre matchs en cinq jours, et cela peut avoir des conséquences néfastes sur leur performance, en particulier lors des derniers matchs. Les parieurs doivent donc surveiller le calendrier des équipes avant d'effectuer leurs paris.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.