sept. 7, 2018
sept. 7, 2018

L'intérêt de la statistique FIC en NBA

L'émergence d'un nouvel indicateur

Le rôle de la statistique FIC en NBA

Une statistique utile aux paris NBA

L'intérêt de la statistique FIC en NBA

Quand on parie sur le basketball, il ne suffit pas d'analyser les équipes qui s'affrontent ; les différents joueurs qui les composent ont également leur importance. Or, la statistique FIC (« Floor Impact Counter ») est riche d'informations sur la qualité de jeu des basketteurs. En quoi consiste-t-elle ? Comment la tourner à son avantage dans une optique de paris ? Pour le savoir, lisez cet article.

L'émergence d'un nouvel indicateur

Avant le début de la saison 2006-2007 de la NBA, Andrea Bargnani, 19 ans à l'époque, a quitté l'Italie pour intégrer la ligue dans l'équipe des Raptors de Toronto. Presque tous les journalistes sportifs se sont inquiétés du bouleversement que cela risquait de provoquer dans la ligue.

À la fin de cette saison-là, Brandon Roy a reçu la distinction Rookie of the Year (ROY) après s'être illustré par de hauts faits sportifs. Toronto a réussi à aller jusqu'aux playoffs en se classant troisième dans la Conférence Est. Cette saison est aussi celle où Chris Reina, analyste comme moi, a mis au point une nouvelle approche de l'impact des joueurs.

Cet article traite de la statistique avancée qu'il a créée, et nommée FIC ou « Floor Impact Counter ». Nous décrirons en détail la formule FIC et son utilité pour les analystes qui étudient la NBA et ses joueurs sur un ou plusieurs matchs, ainsi que son impact sur les paris NBA.    

Par définition, la statistique FIC englobe à elle seule tous les aspects des résultats sportifs. Elle répond sensiblement au même objectif que d'autres indicateurs d'efficacité, à ceci près qu'elle accorde plus d'importance aux passes décisives, aux tirs et aux rebonds offensifs. 

La formule FIC

(Points + ORB + 0,75 DRB + AST + STL + BLK - 0,75 FGA - 0,375 FTA - TOV - 0,5 PF)

Il est possible d'ajuster la formule pour qu'elle porte sur 40 minutes de jeu.

Le rôle de la statistique FIC en NBA

Depuis la saison 2006-2007 de la NBA, les analyses utilisent les statistiques FIC et FIC40 pour comparer la qualité de jeu globale des joueurs dans une composition d'équipe donnée.

Cet indicateur est également utilisé pour analyser la puissance offensive et défensive contre différents adversaires et l'efficacité respective des postes (meneur, arrière, ailier, ailier fort et pivot) et des positions libres selon des statistiques cumulatives recueillies depuis le début de la carrière des joueurs.

On peut tirer quelques conclusions intéressantes de cette statistique :

    • LeBron James (LBJ) fait partie du top cinq FIC depuis douze ans, à l'exception de la saison 2014-2015 où il a fini au neuvième rang du classement.

    • Selon une approche plus classique, LBJ est le seul ailier à être aussi régulier : au total, il s'est révélé six fois meilleur joueur FIC de la NBA au cours des douze dernières années.

    • Parmi les cinq premiers joueurs au classement de ces douze dernières années, un joueur affichant potentiellement un eFG% (« effective field goal percentage », c'est-à-dire un pourcentage de tirs réussis) de 53 % obtient un score FIC élevé ; il représente ainsi un atout considérable pour son équipe, lui permettant de sortir régulièrement victorieuse.

    • Depuis que la NBA a fait évoluer, en 2007, ses systèmes d'attaque et de décompte des points pour favoriser les tirs à mi-distance et les tirs extérieurs, des joueurs comme Tim Duncan ont été détrônés par des Karl-Anthony Towns (KAT) et autres Anthony Davis (des big men qui possèdent des tirs longue distance beaucoup plus efficaces) dans les classements FIC.

    • Si l'on en croit la tendance qui se dégage des statistiques FIC sur les douze années qui se sont écoulées depuis leur création en 2007, la capacité de certains joueurs à produire des mismatchs et à forcer les plus lents à abandonner leur position de marquage des big men représentera un avantage considérable.

Différents entraîneurs de la ligue, de Stan Van Gundy à Dwane Casey et d'Erik Spoelstra à Coach Pop (Gregg Popovich), se sont aidé de la statistique FIC, soutenus en cela par des coordinateurs offensifs de plus en plus adeptes de cet indicateur.

La plus grande ligue de basketball au monde qu'est la NBA évolue sans cesse, notamment à la lumière des données produites chaque saison ; c'est dire l'importance que revêtent ces indicateurs de performance. Grâce aux systèmes vidéo dont sont dotés les terrains de basket, maintenant presque tous capables de suivre les mouvements des joueurs, il est devenu pratique courante de compter les actions des joueurs de la ligue. 

Une statistique utile aux paris NBA

Nous avons une statistique (FIC) qui non seulement rassemble à elle seule une multitude d'informations, mais peut aussi être combinée aux solutions modernes de la ligue. Elle devrait donc représenter un atout pour parier sur les matchs, n'est-ce pas ? La réponse à cette question est plus compliquée qu'il n'y paraît, dans la mesure où il faut bien savoir quoi chercher et prendre en compte tous les paramètres.

Concrètement, si l'on confronte les résultats des paris avec ces statistiques, plusieurs observations s'imposent :

    • Le choix des marqueurs et la composition des équipes respectives doivent être en adéquation lors de l'utilisation de la statistique FIC.

    • Les meilleurs joueurs  FIC de l'équipe ne le restent pas forcément éternellement.

    • Le temps de jeu et les adversaires rencontrés sur les 82 matchs de la saison sont toujours des facteurs essentiels.

Si les données vous intéressent, vous retrouverez dans le tableau ci-dessous les cinq meilleurs joueurs de chaque saison entre 2006-2007 et 2017-2018. On remarquera l'effet considérable de la statistique FIC sur le classement des joueurs, par rapport aux indicateurs eFG% (« effective field goal percentage », soit le pourcentage de tirs réussis), ORtg (« offensive rating », soit l'efficacité en attaque) et DRtg (« defensive rating », soit l'efficacité en défense).

Les cinq meilleurs joueurs de la NBA de 2006-2007 à 2017-2018

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

Kevin Garnett

MIN

0,48

109,6

100,6

1 519,5

Tim Duncan

SAS

0,547

111,5

94,6

1 429

Steve Nash

PHX

0,613

123,8

109,7

1 401,9

Jason Kidd

NJN

0,475

111,1

103,1

1 398,8

LeBron James

CLE

0,507

111,6

100,6

1 383,1

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

Chris Paul

NOP

0,524

124,9

103,8

1 678,2

LeBron James

CLE

0,518

116,7

103,8

1 627,1

Dwight Howard

ORL

0,599

113,1

99

1 528,6

Kobe Bryant

LAL

0,503

115

105,2

1 450

Amar'e Stoudemire

PHX

0,592

124,4

105,3

1 429,4

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

LeBron James

CLE

0,53

121,6

99,4

1 801,2

Chris Paul

NOP

0,528

124,5

103,4

1 734,5

Dwyane Wade

MIA

0,516

115,2

105,1

1 620,4

Dwight Howard

ORL

0,572

113,5

94,8

1 520,1

Pau Gasol

LAL

0,567

125,7

105,6

1 404,1

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

LeBron James

CLE

0,545

121,3

102,1

1 787,9

Dwight Howard

ORL

0,612

113,4

95,8

1 483,5

Kevin Durant

OKC

0,514

117,8

103,9

1 470

David Lee

NYK

0,545

115,9

108,5

1 444

Dwyane Wade

MIA

0,5

113,5

103,4

1 337,5

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

LeBron James

MIA

0,542

116,3

101,9

1 574,4

Dwight Howard

ORL

0,593

112,7

94,4

1 550,2

Kevin Love

MIN

0,513

123,3

107,8

1 463,9

Pau Gasol

LAL

0,53

123,3

103,4

1 441,2

Blake Griffin

LAC

0,508

111,2

107,2

1 432,6

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

LeBron James

MIA

0,554

118,2

98,3

1 301,5

Kevin Durant

OKC

0,547

114,3

101,7

1 176,1

Chris Paul

LAC

0,521

126,2

104,7

1 082,8

Blake Griffin

LAC

0,55

113

104,4

1 074

Pau Gasol

LAL

0,504

112,1

102,9

1 056,1

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

LeBron James

MIA

0,603

124,7

101,4

1 767,2

Kevin Durant

OKC

0,559

122,2

100,9

1 659

Russell Westbrook

OKC

0,47

110,6

103,8

1 293,4

James Harden

HOU

0,504

116,1

106,6

1 275

Kobe Bryant

LAL

0,504

112,1

108,1

1 269,8

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

Kevin Durant

OKC

0,56

122,5

104,1

1 723,1

Kevin Love

MIN

0,524

120

104,2

1 656,1

LeBron James

MIA

0,61

120,9

105

1 576,9

Stephen Curry

GSW

0,566

116,9

104

1 385,2

Blake Griffin

LAC

0,533

114,5

103,6

1 369,2

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

Chris Paul

LAC

0,545

125,6

105,3

1 578,6

James Harden

HOU

0,511

118,5

102,9

1 522,5

Stephen Curry

GSW

0,594

122

101,3

1 507,6

DeAndre Jordan

LAC

0,711

126,1

98,8

1 481,1

Anthony Davis

NOP

0,536

122,3

100,2

1 432,6

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

Stephen Curry

GSW

0,63

124,7

102,8

1 734,5

Russell Westbrook

OKC

0,489

115,5

103,2

1 660,9

James Harden

HOU

0,512

115

108,3

1 554,4

LeBron James

CLE

0,551

116,5

102,3

1 471,9

Kevin Durant

OKC

0,573

121,7

104,2

1 456

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

Russell Westbrook

OKC

0,476

112

104

1 949,8

James Harden

HOU

0,525

118,1

107,7

1 892,1

Karl-Anthony Towns

MIN

0,576

120,6

109,9

1 667,2

LeBron James

CLE

0,594

119,6

108,6

1 663,9

Anthony Davis

NOP

0,518

112,2

101,2

1 587,4

Joueur

Équipe

eFG%

ORtg

DRtg

FIC

LeBron James

CLE

0,59

118,3

109,2

1 942,4

Anthony Davis

NOP

0,552

119,1

101,9

1 700,5

Russell Westbrook

OKC

0,477

108,8

104,7

1 697,5

Karl-Anthony Towns

MIN

0,596

126,7

107,5

1 608,2

Giánnis Antetokoúnmpo

MIL

0,545

116,4

107,1

1 563,4

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.