close
mars 31, 2017
mars 31, 2017

Parier sur le baseball : le guide ultime des paris au baseball

Apprenez à parier sur le baseball

Les bases des paris sur le baseball

Découvrez comment convertir les cotes en probabilités

Parier sur le baseball : le guide ultime des paris au baseball

Les paris sur le baseball sont souvent considérés comme l'un des marchés les plus prisés par les parieurs expérimentés. À raison de plusieurs milliers de rencontres par an, l'échantillon constitué est suffisamment grand pour appliquer une approche analytique. Apprendre à parier sur le baseball pourrait donc être la solution pour réussir ses paris. Envie d'apprendre ? Lisez la suite de ce guide ultime des paris au baseball.

Parier sur le baseball

Pour apprendre à parier sur le baseball, la première chose à faire est de comprendre comment ce sport se joue. Un match de baseball classique comprend deux équipes composées de neuf joueurs. Elles alternent à la batte et au lancer pendant neuf manches, de trois retraits par équipe chacune, et tentent de marquer le plus de points possible en parcourant les quatre bases du terrain.

Paris sur le baseball : les bases

Il existe trois grands types de paris sur le baseball : les Money Lines, les Run Lines et les Totaux. Au baseball, les paris Money Line portent tout simplement sur l'équipe qui remportera le match. Les paris Run Line sont l'équivalent pour le baseball du handicap de points en NFL, tandis que les Totaux correspondent au nombre total de points marqués au cours d'un match.

Paris Money Line

Maintenant que vous avez compris comment parier sur le baseball, il vous reste à trouver comment prendre l'avantage sur le bookmaker. Il y a deux facteurs principaux à prendre en compte pour placer intelligemment des paris Money Line au baseball :

Défense : le lanceur partant

Compte tenu de la multitude de matchs qui composent en général une saison en MLB (Major League Baseball), il est important de connaître les rotations et de savoir qui sera le lanceur partant pour un match donné. Bien que l'on analyse les releveurs (ou lanceurs de relève) d'une équipe, c'est au bout du compte le lanceur partant qui fournit les variables les plus essentielles.

Il y a plusieurs statistiques de lancer à considérer : IP (Innings Pitched : nombre de manches lancées), WHIP (Walks Plus Hits per Innings Pitched : moyenne de buts sur balles et de coups sûrs accordés par manche lancée), ERA (Earned Run Average : moyenne de points mérités) et WARP (Wins Above Replacement Player : victoires au-dessus du remplacement).

Attaque : les batteurs

Après avoir évalué l'efficacité des lanceurs de chaque équipe, il faut faire de même pour les batteurs. Ici encore, il existe de nombreuses statistiques, mais certaines sont considérées comme plus intéressantes que d'autres ; voici quelques exemples de statistiques à utiliser pour parier : PA (Plate Appearances : passages au bâton) wOBA (weighted On-Base Average : moyenne pondérée de présence sur les buts), OBP (On-Base Percentage : moyenne de présence sur les buts) et ISO (Isolated Power : puissance pure).

Paris Run Line

Si les paris Run Line peuvent être plus avantageux, ils requièrent une connaissance du baseball un peu plus poussée. Dans les grandes lignes, pour ceux qui connaissent les paris en NFL, la valeur d'1,5 point au baseball est en pratique la même que celle des 3 points au football américain, à savoir un handicap d'1,5 point que l'équipe qui fait l'objet du pari doit couvrir pour que celui-ci soit gagnant.

Il est possible d'élaborer une stratégie de Run Line pour aider les parieurs à déterminer si le marché est avantageux ou pas, en convertissant les cotes Run Line en un pourcentage de chances de gagner.

Voici la formule permettant de convertir les cotes en probabilités :

Conversion des cotes en probabilités :

(risque / retour) x 100 = pourcentage de probabilité

Cependant, les parieurs expérimentés calculent la probabilité sans la marge du bookmaker, ce que l'on peut faire avec un exemple hypothétique.

Conversion des cotes en probabilités

ÉquipeCotes Run Line américainesCotes Run Line décimales
Rays de Tampa Bay (+1,5) -101 1,99
Red Sox de Boston (-1,5) -109 1,92

La formule suivante permet de calculer les cotes sans marge, autrement dit les cotes « véritables » :

(cote des Red Sox de Boston - cote des Rays de Tampa Bay) / 2 = cote des Red Sox de Boston sans marge

Maintenant que nous avons converti la cote des Red Sox de Boston en « cote véritable », nous pouvons trouver le pourcentage de chances de victoire d'un pari Run Line à -1,5 sur eux :

(105 / 205) x 100 = 51 %

Pour convertir les cotes décimales en probabilités, le principe est tout aussi simple. Il suffit de convertir les cotes en pourcentage pour trouver la marge du bookmaker :

1 / cote décimale = probabilité implicite

1 / 1,92 = 0,5208 ou 52,08 %

On calcule ensuite la probabilité implicite de toutes les issues pour obtenir la marge.

(1 / 1,92) + (1 / 1,99) = 1,022 ou 102,2 % = marge de 2,2 %

probabilité implicite x (100 - marge) = pourcentage de chances véritables

0,5208 x (100 - 2,2) = 51 %

Paris sur les totaux au baseball

Comme pour tous les sports, les paris sur les totaux au baseball consistent à parier que le nombre total de points marqués lors d'un match sera supérieur ou inférieur au chiffre fixé par le bookmaker ; chaque équipe dispose de 27 retraits pour marquer autant de points que possible, ce qui est idéal pour des paris stratégiques.

Tout comme avec les paris Money Line au baseball, il peut être très éclairant d'analyser les deux équipes sous l'angle du potentiel d'attaque et de défense. Par ailleurs, il existe plusieurs facteurs externes susceptibles d'augmenter ou de diminuer le nombre de points dans un match.

Facteurs externes

En dehors de l'analyse des performances des équipes et des joueurs, il est important de prendre en compte les facteurs externes qui pourraient influencer les paris. Si le baseball possède des points communs avec d'autres sports en ce qui concerne l'avantage du terrain et l'impact des conditions météorologiques, il s'en distingue légèrement pour ce qui est de l'importance de la chance.

L'air humide est plus épais, donc plus difficile à traverser pour la balle, tandis que la chaleur raréfie l'air et permet à la balle d'aller plus loin.

Les dimensions des stades de baseball varient, ce qui peut avoir une incidence sur le nombre de points marqués. Le Coors Field, terrain de jeu des Rockies du Colorado, et le Chase Field des Diamondbacks de l'Arizona sont connus pour leurs scores élevés. En revanche, l'AT&T Park des Giants de San Francisco et le Safeco Field, où les Mariners de Seattle disputent leurs matchs à domicile, sont considérés comme des stades pauvres en points.

La température, l'humidité et la vitesse du vent le jour du match ont également des conséquences sur les paris au baseball. L'air humide est plus épais, donc plus difficile à traverser pour la balle, tandis que la chaleur raréfie l'air et permet à la balle d'aller plus loin.

Le vent a un impact plus évident sur le baseball, que ce soit en faveur ou en défaveur des batteurs. Si un vent fort souffle en sens inverse du lancer, la balle n'ira pas très loin ; si le batteur a le vent avec lui, elle pourra parcourir une plus grande distance. Il est très important d'analyser la vitesse et la direction du vent pour placer des paris sur les totaux au baseball.

Vous pouvez enrichir vos connaissances en apprenant à développer une stratégie de paris sur le baseball. Nous vous invitons également à lire notre compte rendu de l'ouvrage Trading Bases de Joe Peta, qui exploite les disparités dans les cotes en MLB pour gagner de l'argent.

Maintenant que vous savez comment parier sur le baseball, vous pouvez appliquer ce savoir-faire en tirant parti des cotes imbattables de Pinnacle sur les paris au baseball.

Ressources sur les paris - Vous aider à mieux parier

Les Ressources sur les paris de Pinnacle constituent la bibliothèque en ligne la plus complète de conseils d'experts sur les paris. Notre objectif est tout simplement de permettre aux parieurs d'acquérir davantage de connaissances, quel que soit leur niveau d'expérience.